Paint out ! La peinture dans le champ élargi

par Renaud Bezy

Thèse de doctorat en Création artistique et littéraire

Sous la direction de Sylvie Coellier.

Thèses en préparation à Aix-Marseille , dans le cadre de Langues, lettres et arts (354) .


  • Résumé

    PAINT OUT ! La peinture dans le champ élargi Cette recherche artistique et théorique procède de l'expérimentation au sens de John Dewey. Elle porte sur les conditions et la possibilité d’une pratique picturale qui excède, déborde le cadre généralement assigné à la peinture : l’exposition mais aussi ses caractéristiques physiques (toile, châssis, pigment). Mon hypothèse est que ce dépassement ne passe pas nécessairement par l’épuisement des formes artistiques dans une logique réductionniste et moderniste de disparition. Bien au contraire, Il s’agit d’envisager la peinture comme une adresse qui fasse saillie dans un champ élargi ouvert à l’installation, à la performance, au film, voire à la relecture plus distanciée d’œuvres picturales. Nourri des réflexions d’auteurs théoriques et convoquant les œuvres d’autres artistes (mais aussi d’architectes, de designers, de cinéastes), la thèse s’articule autour de trois grands groupes de productions personnelles : des peintures installées et performées ; un cycle de films figurant un personnage de peintre intitulé « Les Ballets Barbares » ; et enfin un projet (« La Datcha 2 ») qui fonctionne comme la relecture d'une toile collective peinte en 1969. Le mode d’écriture et d’analyse adopté ici procède de l’exploration, une déambulation au milieu d’éléments hétérogènes : concepts, œuvres, lieux, personnages. Pourtant ce procédé ne saurait s’ériger en système tant il engage intuitions, expérimentations et tâtonnements comme autant de tentatives. Dès lors embarqué sur ce radeau, je pourrais faire mienne cette phrase de Fernand Deligny : « Il ne s’agit pas de méthode, je n’en n’ai jamais eu ».

    mots clés mots clés

  • X
  • Titre traduit

    PAINT OUT ! Painting in the Expanded Field


  • Résumé

    This artistic and theoretical research proceeds from experimentations as developed by John Dewey. It adresses the conditions and the possibilities of a pictorial practice which would exceed, go beyond the framework generally assigned to painting: the exhibition but also its physical characteristics (canvas, stretcher, pigment). My hypothesis is that challenging some of the conventions attached to painting does not necessarily go through the exhaustion of artistic forms in a reductionist and modernist logic of disappearance. On the contrary, the issue here is to consider a practice of painting that would manifest itself in an expanded field, open to installations, performances, films, and even to the practice of distanciation, a rereading of historical pictorial works. Fuelled by the reflections of theoretical authors and addressing the works of other artists (but also architects, designers, filmmakers), the thesis revolves around three major groups of personal artistic productions : installed and performed paintings; a cycle of films depicting a painter character entitled "Les Ballets Barbares"; and finally a project ("La Datcha 2") which functions like the rereading of a collective canvas painted in 1969. The writing process adopted here proceed by exploration, a wandering in the midst of heterogeneous elements: concepts, works, places, characters. However, this process cannot be set up as a system as it involves intuitions, experiments and trial and error as many attempts. Therefore embarked on this raft, I could make mine this sentence of Fernand Deligny: "It is not about method, I never had one".