Evolution des signaux de communication au sein des communautés

par Aloïs Robert

Thèse de doctorat en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Claire Doutrelant.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec CEFE - Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (laboratoire) .


  • Résumé

    La communication est essentielle à de nombreuses fonctions vitales en permettant le transfert d'information entre les individus via des signaux. Alors que les fonctions de ces signaux ainsi que les contraintes à leur propagation ont été intensivement étudiées, leur évolution a majoritairement été envisagée à travers le prisme de la dyade constituée par l'émetteur du signal et le récepteur du signal. Pourtant les signaux sont toujours émis au sein de communautés sensorielles et de nombreuses interactions interspécifiques conditionnent les pressions de sélections qui les affectent. Dans cette thèse je me suis intéressé aux liens entre différentes composantes de la composition des communautés et l'évolution du chant et de la couleur chez les oiseaux. Tirant partie des conditions particulières retrouvées dans les îles océaniques, j'ai étudié comment les changements de richesse spécifique, densité de conspécifique et présence de prédateur étaient susceptibles de modifier les comportements de communication et les caractéristiques des signaux émis. Cette approche écologique de l'évolution des signaux est nécessaire pour comprendre leur évolution au sein de communautés sensorielles. Elle m'a permis de mettre en évidence le rôle potentiellement majeur des interférences acoustiques sur la niche sensorielle des espèces ainsi que celui de la prédation sur les changements de coloration en milieu insulaire. Dans le dernier chapitre de cette thèse, je me suis intéressé à un phénomène complémentaire en étudiant les liens entre l'extravagance des signaux et la dynamique des populations au sein des communautés aviaires. Cette thèse produit des éléments forts pour affirmer que la composition des communautés détermine une part des pressions évolutives conditionnant la communication mais qu'à l'inverse, les liens entre caractéristiques des signaux et la composition des communautés sont complexes et difficile à déterminer.

  • Titre traduit

    Evolution of communication signals in within communities


  • Résumé

    Communication efficiency is related with many essential functions determining the fitness of individuals. Mating signals leads to reproductive isolation, and hence to speciation and a huge amount of studies focused on their evolution. However signals are shaped by environmental properties including the composition of signalling community but this have been understudied. Here, I examined the link between different components of communities' composition and the evolution of two mating signals: song and coloration in birds. Taking advantage of the particular conditions found in oceanic islands, I studied how species richness, conspecific density, and predator presence were likely to alter communication behaviors and the peculiarities of the transmitted signal. In doing so, I adopted an ecological approach of communication study which I believed to be necessary to understand the evolution of signal within sensory spaces. In the last chapter of this thesis, I focused on a complementary phenomenon by studying how such signals can be deleterious for species decreasing the life expectancy of populations. Overall, this thesis produces additional evidence that the composition of communities partly determines evolutionary pressures conditioning the communication and that conversely, signal characteristic can affect the composition of the communities by determining the viability of certain populations.