La production des écoquartiers et la ville durable

par Lizett Figueroa Jimenez

Projet de thèse en Architecture

Sous la direction de Jean-Pierre Levy.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2015-....) , en partenariat avec LATTS - Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés (laboratoire) et de RIT - Réseaux, institutions et territoires (VTT) (equipe de recherche) depuis le 02-01-2012 .


  • Résumé

    Ce présent travail de recherche commencé dans une réflexion au tour de la construction des écoquartiers dans la ville. Ces projets promettent d'améliorer la qualité de vie des citoyens ainsi que les conditions urbaines ; nous pouvons citer à titre d'exemple, quelques aspects spécifiques: le recyclage de l'eau, la séparation des déchets solides, la récupération de la biodiversité dans la ville, la mobilité et le transport, et l'utilisation des énergies renouvelables. À Paris, nous observons l'émergence de quelques projets comme la ZAC de la Place de Rungis dans le 13eme arrondissement et la ZAC de Clichy Batignolles dans le 17eme arrondissement. Ces sont les projets sur lesquels nous sommes choisis comme corpus d'étude. Ainsi, à travers l'observation et l'analyse de ce corpus d'étude, trois principales questions émergent : quels sont les processus de production des écoquartiers dans la ville? Quels sont les acteurs qui interviennent dans la construction d'un écoquartier ? À qui est destiné un écoquartier et finalement qui l'habite? Pour répondre à ces questions, une série d'hypothèses sont développées, à travers lesquelles nous pouvons dire que : « Les écoquartiers sont des vitrines qui sont gérées pour la ville durable» et « tous les écoquartiers se ressemblent, quels que soient leur ville et leur pays d'implantation ». Ces hypothèses sont un intérêt particulier, parce qu'elles conçoivent les écoquartiers comme le centre d'habiter pour une restructuration organique dans la ville, en répliquant les caractéristiques des écoquartiers. Cependant, nous observons que la majorité des habitants vivent dans les écoquartiers d'une manière ordinaire, dans le sens où, ils ne sont pas sensibilisés à l'appropriation des écotechniques. Cette problématique s'étend à la majorité des projets des écoquartiers dans n'importe quelle ville ou pays de mise en œuvre. Cette observation est fondamentale, elle renvoie à l'obligation de la compréhension de ce point de controverse, pour voir le développement et l'efficacité des futurs écoquartiers. Pour ce faire, la méthodologie de cette recherche s'articule sur trois volets: en première lieu, identifier les acteurs qui interviennent dans le processus de production des écoquartiers et détecter les innovations des matériaux qui sont utilisés. En deuxième lieu, déterminer les acteurs qui interviennent dans la gouvernance des écoquartiers pour expliquer qui les gèrent et à qui sont destinés. Et finalement, décrire la manière d'habiter les écoquartiers pour vérifier si leurs habitants se les approprient à la manière de vie écologique. Ainsi, l'objectif principal de la thèse est d'étudier les écoquartiers à travers une mise en relation des processus de production, de leur gouvernance, de leur appropriation par les habitants et de leur insertion dans la ville.

  • Titre traduit

    Production of ecodistricts and the creation of sustainable cities


  • Résumé

    Sustainable development is an urban planning tool which had led to the development of "eco-districts" in many European cities. The aim of our thesis is to analyse the implementation of eco-districts in the Paris region using two case studies (ZAC Clichy Batignolles ZAC and the Place de Rungis). Our study explicates the emergence of the concept of sustainable cities and how this produces architectural standards. To understand the production process of the eco-neighborhoods, this thesis focuses on their appropriation by users and beyond to their integration in the city. Our research is based on a three-step methodology. We first chose a macro-micro approach to deepen ties between the production of eco-neighborhoods and the concepts of sustainable development and a sustainable city. In the second stage we focused on various participants involved in the production of eco-districts. Four approaches to study the eco-neighborhoods (technical, social, regulatory and economic) are implemented to analyse more specifically the issues of their production: production process, ownership, standards and funding. These issues can be studied by observing the participation of residents in the production of their living environment and their environmental awareness, but also by semi-structured interviews with the participants (architects, developers and users). The third step is to compare the ways of living in our two case studies and the link between ownership and user participation in the project. A first result we have obtained is that due to the architectural standards they produce, eco-neighborhoods are involved in the production of a homogenised city.