L'individualité militaire et ses vertus. Ethique et écrits tactiques de la Révolution française à la décolonisation

par Kevin Buton-Maquet (Buton)

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Isabelle Delpla.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) depuis le 01-09-2014 .


  • Résumé

    Ce travail voudrait esquisser une histoire philosophique de la tactique française de la fin du XVIIIe siècle aux guerres de décolonisation, sous l’angle de l’individualité militaire. En effet, l’ émergence de l’individu, déjà entamée avant la Révolution , mais éclatant pleinement alors que le soldat devient un citoyen à part entière, soulève la question de sa prise en compte et de sa problématisation par l’institution militaire. Le soldat, dans son individualité, est-il un facteur d’irrationalité et d’imprévisibilité de la manoeuvre, qu’il s’agit alors de ramener à la régularité par l’élaboration d’une tactique scientifique. Ou bien la singularité du combattant doit elle être au contraire le point de départ d’une pensée militaire soucieuse de fidélité empirique ? C’est cette individualisation progressive que nous étudions sous ses différentes modalités sur le champ de bataille, dans la caserne et dans le rapport à la cité ) à partir d’un corpus peu étudié jusqu’à présent par la philosophie. Celui d’écrivains militaires(souvent des officiers) qui, avec plus ou moins de distance par rapport à la doctrine officielle, cherchent à rendre intelligible la guerre moderne et la place de l’individu en son coeur.

  • Titre traduit

    Military Individuality and its Virtues : ethics and Tactical Writings from the French Revolution to Decolonisation


  • Résumé

    This work aims at introducing to a philosophical history of French tactics from the late eighteenth century to the decolonization wars. The focus is on the military individuality. The rise of the individual is indeed a reality even prior to the French Revolution . However, it becomes increasingly significant as the soldier steps into its newfound role as a citizen,thereby raising the issue of its status and conceptualization in military thinking. Is the individual a factor of irrationality and unpredictability in a formation, which should therefore remain in check through scientific use of tactics? Or perhaps the individual in its singularity should rather constitute the starting point of an empirical investigation? The progressive individualization of the soldier in tactical doctrine ― whether in combat, at the barracks, or generally as a citizen ― is analyzed through a body of texts rarely studied by philosophy. These texts are written by French military writers (often officers writing outside the bounds of a strict orthodoxy towards official doctrinal teaching), who are attempting to restore some intelligibility to modern warfare and to the action of the individual in its midst.