LE SUJET ET LE SACRÉ

par Aboubacri N'Gaide

Projet de thèse en Langue et Littérature Françaises

Sous la direction de Papa Samba Diop.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec LIS - Lettres Idées Savoir (laboratoire) depuis le 12-12-2014 .


  • Résumé

    La problématique de l'être se confond très souvent au rapport entretenu avec le sacré. En s'y penchant de près, toute la pensée occidentale donne l'impression d'être une pensée du sujet. Ayant privilégié l'étude de certains ouvrages de la littérature africaine, nous nous sommes d'abord intéressé à chercher le rapport qui existerait entre le sacré et le profane dans les différents corpus de notre présente étude et nous nous sommes vite aperçu qu'étudier les pratiques d'un peuple ou d'un groupe se confondait indubitablement à étudier le rapport que cette société où ces différentes individualités entretenaient avec le réel. Ainsi l'essentiel de cette étude se propose avant tout à comprendre comment le sujet africain est perçu ou se perçoit dans les différentes œuvres de notre corpus ? Cette interrogation loin d'apporter une réponse systématique et déterminée ouvre une brèche sur le rapport entre l'art et le réel, la question de la traduction et de la pluridisciplinarité puisque le questionnement profond dans ce travail c'est avant tout de chercher au-delà des disciplines déconnectées les unes des autres comment dire l'humain, l'universel et les littératures dans une approche qui dépasse l'éternel conflit des centres et des périphéries.

  • Titre traduit

    THE SUBJECT AND THE SACRED


  • Résumé

    The problematic of being is often confused with the relation maintained with the sacred. By bending over it, all Western thought gives the impression of being a thought of the subject. In studying works of African literature, we first became interested in seeking the relationship between the sacred and the profane in the different societies discussed in our various works, and we quickly realized that studying Practices of a people or a group unmistakably confounded itself in studying the relation which that society, in which these different individualities maintained with the real. Thus the essence of this study is primarily to seek to understand how the African subject is perceived or perceived in the different works of our corpus. This questioning, far from providing a systematic and determined answer, brings to light the relationship between art and reality, the question of translation and pluridisciplinarity, since the profound questioning in this work is above all to seek, Beyond disciplines disconnected from one another how to say the human, the universal and the literatures in an approach that goes beyond the eternal conflict of centers and peripheries.