Le binge drinking en France et en Autriche

par Mélanie Mandl

Projet de thèse en Psychologie Clinique

Sous la direction de Dominique Cupa.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec CLIPSYD Clinique, Psychanalyse et Développement, Laboratoire, Laboratoire (laboratoire) depuis le 10-09-2013 .


  • Résumé

    Cette recherche s’intéresse à la consommation d’alcool chez les étudiants âgés de 18 à 24 ans en Autriche et en France, et plus particulièrement au phénomène du Binge Drinking. Le terme « Binge Drinking » étant d’origine anglo-saxonne peut être traduit par « hyperalcoolisation », « alcoolisation paroxystique intermittente » ou encore « intoxication alcoolique aigue ». C’est un mode de consommation excessif de boissons alcoolisées pendant une courte durée, le but étant d’absorber une grande quantité d’alcool en un minimum de temps afin d’atteindre un état d’ivresse le plus rapidement possible. Le Binge Drinking apparait comme un comportement traumatophilique qui s‘inscrit dans une problématique de séparation/ individuation, de devenir adulte. Le groupe pourrait jouer un rôle défensif transitoire contre les affects négatifs auxquels le jeune adulte serait soumis à cette période de sa vie. Plusieurs études comparant les pays de l’Union Européenne placent les Autrichiens au premier rang de la consommation mensuelle, tandis que la France se trouve au 15e rang. C’est pour cela que nous nous intéressons ici plus particulièrement à la consommation d’alcool dans ces deux pays pour mettre en évidence les différences qu’il peut y avoir au niveau psychique ainsi qu’au niveau comportemental et culturel et ce afin d’obtenir un apport supplémentaire dans la compréhension globale de cette problématique de santé publique.


  • Pas de résumé disponible.