Encodage de la régularité auditive dans les Troubles du Spectre de l'Autisme

par Camille Heurteloup

Projet de thèse en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Marie Gomot.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant - SSBCV , en partenariat avec Belzung (laboratoire) et de Equipe 1 - Psychiatrie Neuro-fonctionnelle (equipe de recherche) depuis le 04-11-2019 .


  • Résumé

    Avec environ 67 millions de personnes touchées dans le monde et une prévalence de 1%, le trouble du spectre de l'autisme (TSA) est le trouble du neuro développement qui connaît la plus forte croissance. Les personnes avec TSA présentent des formes cliniques variées caractérisées par un déficit de la communication sociale et des comportements répétés et des intérêts restreints. Les TSA seraient liés à un développement précoce atypique des circuits sous-tendant la perception sensorielle, conduisant à des réponses inhabituelles aux stimulations sensorielles, mais également à un fonctionnement social particulier. Afin d'approfondir la compréhension des mécanismes neurophysiologiques qui sous-tendent cette perception sensorielle atypique dans le TSA, ce projet de thèse se propose d'étudier les processus cérébraux impliqués dans la formation du contexte et la détection du changement, et de déterminer la manière dont ces processus dépendent de la nature, socio-émotionnelle ou non, des informations à traiter. Nos précédents travaux en électrophysiologie (EEG), basés sur l'hypothèse selon laquelle la résistance au changement pourrait refléter un dysfonctionnement dans le traitement des stimuli inhabituels, ont permis d'identifier des anomalies de détection automatique du changement chez les personnes avec TSA (Cléry et al, 2013). Ces particularités du fonctionnement cérébral s'avèrent fortement corrélées à la résistance au changement observée au niveau comportemental (Gomot et al, 2011). Nous avons en outre déterminé que cette détection inhabituelle du changement dans les TSA était encore plus marquée en réponse à une déviance émotionnelle, tant au niveau de la prosodie vocale (Charpentier et al., 2018) que de l'expression du visage (Kovarski et al., 2017). Toutefois, bien que le traitement du changement dans les TSA ait fait l'objet de nombreuses recherches, la manière dont les patients encodent la régularité (à laquelle le changement est comparé) reste encore mal connue. Pourtant cette adaptation à l'environnement sensoriel est essentielle pour détecter et réagir rapidement aux changements, anticiper les événements futurs, communiquer et percevoir les émotions d'autrui. Ainsi notre cerveau apprend les régularités sensorielles afin de construire des prédictions à partir des sensations ultérieures. Le processus neurophysiologique qui sous-tend l'encodage de la régularité sensorielle, la Repetition-suppression, se traduit au niveau cérébral par une diminution (adaptation) de la réponse neuronale lorsque le nombre de répétitions d'un stimulus augmente (Grill -Spector et al., 2006). Dans une étude préliminaire chez l'adulte typique, l'EEG nous a permis d'étudier le décours temporel de cette adaptation neuronale en réponse à des stimuli vocaux et non vocaux répétés. Nous avons ainsi montré que la dynamique temporelle du codage de la régularité différait selon la nature des stimuli ; la richesse des stimuli vocaux pourrait nécessiter un traitement supplémentaire par rapport aux sons non vocaux avant d'aboutir à une adaptation neurale complète, ce processus pouvant être critique pour patients atteints de TSA. Ce projet de thèse vise ainsi à explorer les processus cérébraux impliqués dans l'établissement de la régularité auditive dans un contexte de stimuli vocaux émotionnels vs non-émotionnels. Pour cela l'EEG sera enregistré lors de paradigmes de type ‘roving' basés sur des répétitions de sons vocaux complexes neutres, ou de variations prosodiques émotionnelles, chez des enfants et des adultes atteints de TSA. Cette approche neurophysiologique sera accompagnée d'une caractérisation clinique approfondie des patients, afin d'établir des relations bio-cliniques potentielles. L'originalité de ce projet réside dans la combinaison des aspects sensoriel et socio-affectif du traitement de l'information, afin de progresser dans la compréhension de la physiopathologie de l'autisme. Outre ces avancées en recherche fondamentale, l'identification de biomarqueurs permettra de cibler les prises en charge thérapeutiques adaptées à des sous-groupes de patients.

  • Titre traduit

    Auditory regularity encoding in Autism Spectrum Disorders


  • Pas de résumé disponible.