Inondation, aménités et choix de résidence

par Boniface Mbarga

Projet de thèse en Sciences Économiques

Sous la direction de Katrin Erdlenbruch et de Serge Garcia.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de EDEG - Economie Gestion , en partenariat avec G-EAU - Gestion de l'Eau, Acteurs, Usages (laboratoire) et de Axe 1 : Eaux - territoires - institutions (equipe de recherche) depuis le 01-11-2018 .


  • Résumé

    Les inondations causent des dommages et des perturbations majeurs dans le monde. En France, les inondations concernent un habitant sur quatre et un emploi sur trois et sont responsables de plus de 30 milliards d'euros de dommages sur les 30 dernières années. Pourtant, de plus en plus de personnes choisissent leur résidence dans des zones à risques afin de bénéficier d'aménités naturelles (zones côtières, rivières, paysages non constructibles) et de prix immobiliers plus bas, en plus des infrastructures de proximité (école, équipements sportifs) qui sont souvent présentes dans ces zones. Ce travail de thèse s'intéresse dans un premier temps aux choix individuels de résidence et aux arbitrages que les ménages effectuent entre aménités et risques inondation. Pour cela, nous proposons une approche Choice Experiment pour estimer les valeurs de risques et d'aménités dans le choix de résidence, tout en prenant en compte les attitudes, la perception et l'information par rapport aux risques inondation. Dans un second temps, afin de prévoir l'évolution des populations en zones à risque, nous proposons une modélisation dynamique des changements de résidence. Le modèle sera à la fois basé sur l'estimation des facteurs de mobilité et une conceptualisation des décisions individuelles par rapport aux changements de résidence. Enfin, nous évaluerons l'efficacité des politiques de zonage et d'information concernant les inondations en France, à partir de méthodes de coût-efficacité et de coûts-avantages, et les comparerons à d'autres politiques de prévention.

  • Titre traduit

    Floods risks, amenities and residential choice


  • Résumé

    : Floods cause major damage and disruptions worldwide. In France, floods affect one resident in four and one job in three and were responsible for around 30 billion euros of economic damage over the last 30 years. Yet, more and more people are choosing their residence in risk-prone areas in order to benefit from natural amenities (coastal zones, rivers, no-build landscapes) and lower real estate prices, next to the local infrastructures (school, sports facilities) which are often present in these areas. This work focuses on the individual choices of residence and the trade-offs that households make between amenities and flood risks. To do so, we propose a Choice Experiment approach to estimate risk and amenity values during residence choice, while taking into account attitudes, perception and information in relation to flood risks. Second, in order to predict the evolution of populations in risk-prone areas, we propose the dynamic modelling of mobility. The model will be based both on the estimation of mobility factors and a conceptualization of individual decisions related to residence change. Finally, we will evaluate the effectiveness of zoning and information policies on floods in France, using cost-efficiency and cost-benefit methods, and compare them with other prevention policies.