stabilisation du pisé par des déchets ou des matériaux recyclés et des additifs naturels

par Alessia Losini

Projet de thèse en Génie Civil et Sciences de l'Habitat

Sous la direction de Monika Woloszyn et de Anne-Cécile Grillet.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de SISEO - Sciences et Ingénierie des Systèmes de l'Environnement et des Organisations , en partenariat avec Laboratoire d'Optimisation de la Conception et Ingénierie de l'Environnement (laboratoire) depuis le 12-07-2018 .


  • Résumé

    L'utilisation de la terre crue dans la construction a des origines lointaines et a perduré au fil du temps; cette technologie, utilisée en France sous le nom de pisé, représente un héritage de l'humanité comme en témoigne le nombre énorme de constructions en terre crue sur la planète. Récemment, l'utilisation de matériaux à base de terre crue, aussi bien sous forme de terre compressée (pisé), de briques en terre crue (adobe) que de maçonnerie (bauge ou cob), se répand également dans les pays d'Europe centrale méridionale. Une diffusion plus large de ces technologies nécessite d'améliorer les performances mécaniques, thermiques et hygrométriques ainsi que la durabilité, notamment en ce qui concerne la lixiviation. Pour l'instant l'additif couramment utilisé est le ciment mais il fait perdre au pisé sa recyclabilité, sa faible énergie grise et ses propriétés hygrothermiques. Le projet de recherche vise à étudier l'effet des additifs naturels ou à faible impact environnemental (issus par exemple de déchets ou de matériaux recyclés) afin d'améliorer la performance des matériaux réalisés à base de terre crue tout en préservant leur durabilité environnementale et leur capacité de régulation hygrique

  • Titre traduit

    Rammed earth stabilization with waste or recycled materials and natural additives: characterizations and simulations


  • Résumé

    The use of raw earth in construction has distant origins and has persisted over time; this technology, used in France under the name of rammed earth, represents a legacy of humanity as evidenced by the huge number of earthen constructions on the planet. Recently, the use of raw earth materials, both in the form of compressed earth (adobe), mud brick (adobe) and masonry (cob or cob), is also spreading in European countries. southern central. A wider diffusion of these technologies requires improving the mechanical, thermal and hygrometric properties and durability, particularly with regard to leaching. For the moment the additive commonly used is cement but it makes the earth lose its recyclability, its low gray energy and its hygrothermal properties. The research project aims to study the effect of natural or low environmental impact additives (eg from waste or recycled materials) in order to improve the performance of raw earth materials while preserving their environmental sustainability and their hygric control ability.