Qu'est-ce qu'un homme ? : étude psychanalytique sur la masculinité à partir du discours d'hommes soumis à la pénectomie suite à un cancer du pénis

par Luciano Oliveira

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Michel Vives et de Laéria Fontenele.


  • Résumé

    Introduction : À partir d’une pratique clinique développée auprès d’hommes soumis à l’amputation chirurgicale du pénis (pénectomie), ont surgi des questions qui, dans un premier temps, ont donné lieu à notre recherche au niveau Master en Psychologie. Certains résultats nous ont aidé à formuler la problématique de notre thèse de doctorat, condensée dans la question suivante : « Qu’est-ce qu’un homme ? ». Nous avons observé, dans le discours des patients, que la souffrance psychique tient autant à l’altération du corps qu'à la nécessité d'affronter le réel de l'amputation au moyen de la production de nouvelles réponses à la question de ce qu’est un homme ; et, qui plus est, un homme sans pénis. Objectif général : contribuer au débat sur la masculinité dans la psychanalyse, à partir aussi bien des discours d’hommes soumis à la pénectomie que des élaborations psychanalytiques autour de la masculinité. Objectifs spécifiques : (1) identifier chez Freud et Lacan, comme chez d’autres psychanalystes contemporains, les éléments permettant de proposer une façon de penser la masculinité dans une perspective psychanalytique ; (2) comprendre, à partir du discours de nos sujets de recherche, les impacts de l’amputation pénienne sur la masculinité ; et (3) vérifier les nouveaux points d’appui, s’ils existent, de la masculinité de ces hommes-là dans l’absence du pénis. Méthodologie : Dans un premier moment, nous avons recherché et discuté dans l’œuvre de Freud et Lacan, comme d’autres psychanalystes, les éléments nécessaires à une réflexion psychanalytique sur la masculinité. Ensuite, nous avons repris les entretiens faits à l’occasion du Master en Psychologie pour y vérifier ce qu’ils pouvaient nous apprendre sur les avatars de la masculinité lorsque celle-ci perd son étayage pénien. Les récits ont été travaillé à partir de la relation que chaque sujet établit avec le signifiant. Ainsi, le déchiffrage des signifiants énoncés a pris en compte la dimension inconsciente, qui commande la chaîne des signifiants du discours. Résultats: (1) La masculinité, chez Freud, se rapproche d’une construction défensive contre la féminisation à l’égard du père, qui implique la castration ; (2) Le dernier enseignement de Lacan permet de penser la masculinité en tant que création singulière face à l’impossible de signifier relatif à l’être sexué ; (3) La résistance des sujets à suivre les prescriptions du discours médical sur comment jouir d’une femme après la pénectomie tient à l’incompatibilité de ces injonctions médicales avec les semblants qui ont toujours servi de point d’ancrage à l’image virile de ces sujets ; (4) après la chirurgie, de nouveaux signifiants, comme « homme doux », « protecteur de la famille », participent du travail psychique de reconstruction de l’image virile. Considérations finales : Nous espérons que notre recherche pourra contribuer à l’enrichissement du débat sur l’être homme, ainsi qu’à l’approfondissement de la compréhension de la masculinité par les psychanalystes et les professionnels de santé qui ont affaire avec la population masculine en général et, en particulier, les hommes soumis à la pénectomie.

  • Titre traduit

    What is a man ? : psychoanalytical study on the masculinity from the discourse of men undergone to a penectomy due to penile cancer


  • Résumé

    Introduction: From a practice clinic with men undergone to the surgical amputation of the penis (penectomy), some questions arose and resulted, initially, in our Master research in Psychology. Some of the findings helped us to formulate our PhD research problem, which can be resumed in the following question: “What is a man?”. We have observed in the patients discourse that the psychological suffering is not only due to the body modification but also to the necessity of facing the reality of the amputation through the construction of new answers to the question of what a man is, in special, a man without the penis. General objective: To contribute to the debate on the masculinity in the psychoanalysis, from the discourse of men undergone to the penectomy, as well as the psychoanalytic theorizations about the masculinity. Specific objectives: (1) to identify in Freud’s and Lacan’s work, in addition to other contemporaneous authors, the elements that allow us to think the masculinity in a psychoanalytic perspective; (2) to understand, from our research subjects discourse, the penile amputation impact on the masculinity; (3) to verify the new support points, if they do exist, to the patients masculinity in the absence of the penis. Methodology: Initially, we searched and discussed on Freud’s and Lacan’s work the necessary elements to a psychoanalytic reflection about the masculinity. Next, we retook the interviews made at the time of our Master in Psychology research in order to verify what they could teach us in regard to the transformations occurred in the masculinity when it loses the its penile support. We worked on the interviews with the viewpoint of the relationship that each of our subjects sets up with the significant. Therefore, the decryption of the arisen significants took into account the unconscious dimension, which commands the discourse of the significant chain. Results: (1) In Freud’s work, the masculinity is closer to a defensive construction against the feminization regarding to the father, what implies the castration; (2) The last teaching of Lacan allows us to consider the masculinity as a singular creation facing the impossible of signifying concerning to the sexed being;(3) The subjects’ resistances in following the medical discourse prescriptions on how to satisfy a woman after the penectomy are due to the incompatibility of these injunctions and the semblances that have always served as anchor points to these subjects’ virile image; (4) after the surgery, new significants, such as “the gentle man” and “the family protector”, take part in the psychological reconstruction work of the virile image. Final considerations: We expect that our research may contribute to the enrichment of the debate on what being a man is, as well as to an in-depth comprehension of the masculinity by both the psychoanalysts and the health professionals that deal with men in general and in particular with those undergone on the penectomy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.