Le cinéma de Patricio Guzmán. Histoire, mémoires, engagements : un itinéraire transnational

par Julien Joly

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Nicole Brenez et de Olivier Compagnon.

Soutenue le 22-06-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Nancy Berthier.

Le jury était composé de Nicole Brenez, Olivier Compagnon, Nancy Berthier, Alfredo Joignant, Amanda Rueda.

Les rapporteurs étaient Nancy Berthier, Alfredo Joignant.


  • Résumé

    Ce travail de recherche met en lumière l’itinéraire de Patricio Guzmán, documentariste chilien actif depuis les années 1960. À l’aide d’une approche pluridisciplinaire expérimentale, nous interrogeons les rapports dynamiques entre cinéma documentaire, histoire et mémoires par le biais de la biographie d’un artiste qui devient, progressivement, un médiateur transnational entre le Chili et le monde. Le plan chronologique débute par l’étude de l’adolescence artistique du réalisateur chilien, entre les années 1950 et la fin de l’année 1972, cœur de l’époque de l’Unité Populaire de Salvador Allende. Ensuite, nous nous intéressons aux années 1970, lorsque Patricio Guzmán part en exil après l’arrivée au pouvoir de la dictature de Pinochet. Il crée patiemment la trilogie de La batalla de Chile au sein de la Cuba révolutionnaire, alors que le drame chilien suscite des solidarités multiples à l’échelle internationale. Dans un troisième temps, nous retraçons l’itinéraire de l’exilé chilien dans les années 1980 et 1990, entre Espagne et voyages/aventures créatives, principalement en collaboration avec la Télévision nationale espagnole. L’obstination chilienne demeure, malgré l’éloignement : elle est nourrie par l’expérience d’autres horizons. Enfin, nous consacrons la dernière partie au cinéma documentaire de Patricio Guzmán post-dictature, marqué par des engagements mémoriels exigeants, ainsi que des bouleversements de sa méthode de création. Le réalisateur confirme son statut de référence du documentaire mondial, ainsi que la puissance de ses réseaux transnationaux. Ce travail conjugue contextualisations historiques et analyses des films (et de leurs possibilités d’existence).Les approches historiques et esthétiques permettent d’analyser tous les volets de l’existence d’une œuvre d’art, en nourrissant les sciences humaines d’une analyse macro qui interroge les échelles spatiales et historiques (du local au global). En utilisant également l’analyse esthétique comme révélateur du langage artistique pour discerner l’engagement d’un dépositaire de la création, on cherche à comprendre les chemins d’une œuvre d’art, à travers le temps et l’espace, avec une attention particulière portée aux diffusions et réceptions des films, au Chili comme ailleurs. Ce travail de thèse s’intéresse aux interactions dynamiques entre différentes thématiques qui façonne l’existence du cinéaste chilien (qui a cela en commun avec d’autres artistes à l’existence transnationale) : l’art et ses rapports au monde (engagements, mémoires, exil), la complexité du langage audiovisuel (toujours en mouvement, renouvelé par les transformations socioculturelles ainsi que l’évolution des techniques et supports), l’attrait pour un didactisme, une pédagogie guidée par le désir de partager, de se faire le témoin de l’histoire (passée et présente), etc.

  • Titre traduit

    The cinema of Patricio Guzmán. History, memories, commitments : a transnational itinerary


  • Résumé

    This research work brings to light the itinerary of Patricio Guzmán, Chilean documentary filmmaker active since the sixties. With the help of an experimental and multidisciplinary approach, we are questioning the dynamic relationships between cinema, history and memories through the biography of an artist who becomes, gradually, a transnational mediator between Chile and the world. The chronological plan starts by studying the Chilean director’s artistic adolescence, between the fifties and the end of 1972, heart of the time of Salvador Allende’s Popular Unity. Then, we are interested in the seventies, when Patricio Guzmán leaves in exile after the coming of Pinochet’s dictatorship to power. Patiently, he creates The battle of Chile’s trilogy, in the revolutionary Cuba, while the Chilean tragedy generates multiples kinds of solidarities at the international level. In a third step, we retrace the Chilean exile’s itinerary in the eighties and nineties, between Spain and adventures of creative travels, mainly in collaboration with the Spanish National Television. The Chilean obstinacy stays, despites geographical distance : she’s nurtured by others horizon’s experiences. Lastly, we spend the last part of this research focusing on the post-dictatorship’s Patricio Guzmán’s cinema, marked by discerning memorialization’s commitments, as well as turmoil of his creation method. The director confirms his status of documentary’s global reference, as well as the power of his transnationals networks. This research work combines historical contextualization and movie’s analysis (besides of their existence’s possibilities).

  • Titre traduit

    El cine de Patricio Guzmán. Historia, memorias, compromisos : un itinerario transnacional


  • Résumé

    Esta investigación se enfoca sobre el itinerario de Patricio Guzmán, documentalista chileno activo desde los años 1960. Con ayuda de un método pluridisciplinario experimental, interrogamos las relaciones dinámicas que unen cine, historia y memorias, por medio de la biografía de un artista que llega a ser, poco a poco, un mediador transnacional entre Chile y el mundo. El plan cronológico empieza por el estudio de su adolescencia artística, entre los años cincuenta y el fin de 1972, corazón del periodo de la Unidad Popular de Salvador Allende. Luego, nos enfocamos sobre los años 1970, cuando Patricio Guzmán entra en el exilio, después de la llegada al poder de la dictadura militar de Pinochet. Él crea, con paciencia, la trilogía de La batalla de Chile, dentro de la Cuba revolucionaria, mientras que el drama chileno genere múltiples solidaridades al nivel internacional. En un tercer momento, volvemos sobre el itinerario del exiliado chileno durante los años 1980 y 90, entre España y viajes/aventuras creativas, principalmente en colaboración con la Televisión Nacional Española. La obstinación chilena se queda, a pesar del alejamiento : es alimentada por la experiencia de otros horizontes. Finalmente, dedicamos la última parte al cine pos-dictadura de Patricio Guzmán, caracterizado por compromisos memoriales exigentes, así como algunos trastornos en su método de creación. El cineasta confirma así su estatuto de referencia del cine documental mundial, así como la potencia de sus redes transnacionales. Este trabajo de investigación combina contextualizaciones históricas y análisis de las películas (y sus posibilidades de existencia).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.