Réseaux sociaux professionnels : instruments d'empowerment professionnel ? : analyse de cas de consultants RH et de recruteurs sur LinkedIn

par Hélène Hoblingre Klein

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jacques Audran.

Le président du jury était Sophie Morlaix.

Le jury était composé de Didier Paquelin, Emmanuelle Chevry.

Les rapporteurs étaient Valérie Jeanne-Perrier, Thierry Piot.


  • Résumé

    Cette thèse vise à appréhender les possibilités et les contraintes induites par LinkedIn en termes de « représentation de soi » chez les professionnels des ressources humaines. La recension de la littérature permet de mettre en évidence deux grandes catégories d’utilisation d’un profil LinkedIn : l’utilisation individuelle et l’utilisation institutionnelle. Par ailleurs, il apparaît que le profil pourrait potentiellement permettre à l’individu d’accroître son efficacité au travail, de divulguer son image à un grand nombre de personnes, de développer des relations avec d’autres professionnels ou de développer la confiance en soi. Une première typologie d’utilisateurs est proposée à partir de la sociologie des RSNP. Une analyse sémiotique de profils LinkedIn et des entretiens de recherche compréhensifs ont permis de valider une typologie des usagers du réseau LinkedIn. Les résultats montrent qu’un clivage entre deux grands types d’utilisation semble se dessiner. L’utilisation institutionnelle fait apparaître une forme d’empowerment tournée vers l’efficacité au travail tandis que l’utilisation individuelle est propice à la médiatisation de soi.

  • Titre traduit

    Professional networks : tools of professional empowerment ?


  • Résumé

    This doctoral dissertation focuses on the use of professional network services by Human Resource staff registered on LinkedIn. The aim is to understand the new possibilities and the constraints induced by the RSNP in terms of "self-representation". The literature review shows that a LinkedIn profile can be used in two main ways : for individual and institutional uses. Moreover, it appears that the profile could potentially allow users to increase their efficiency at work by making their image known to a large number of people, to develop relationships with other professionals or develop self-confidence. An initial typology of users is proposed based on the sociology of PNS. A semiotic analysis of LinkedIn profiles and comprehensive research interviews also validate a typology of users. The results show that a cleavage between two major types of use seems to appear. The common purpose of institutional use is to be more efficient at work. At the same time, individual use mainly pursues an objective of self-mediatization.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?