Les formations à l'innovation entre tradition et rupture

par Tiphaine Liu

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Éric Bruillard et de Jacques Audran.

Le président du jury était Georges-Louis Baron.

Le jury était composé de Éric Bruillard, Jacques Audran, Georges-Louis Baron, Denis Lemaître, Jean-Michel Morin, Benoît Goyeau.

Les rapporteurs étaient Denis Lemaître, Jean-Michel Morin.


  • Résumé

    Dans un contexte actuel où l'on parle de marché mondial de l'enseignement supérieur et où le thème de l'innovation est devenu omniprésent dans les objectifs des établissements d'enseignement professionnel, la formation à l'innovation est un enjeu particulièrement stratégique. Notre recherche s'interroge sur la réalisation de cet enseignement dans les établissements. Une formation à l'innovation peut-elle se faire dans le cadre de l'enseignement présent, fruit d'une tradition où l'innovation n'avait pas son statut actuel, ou exige-t-elle une rupture avec cette tradition ?Après avoir défini notre objet de recherche et précisé les concepts d'innovation, de formation et de tradition), nous avons construit à travers une démarche théorique et empirique un cadre d'analyse et d'évaluation des formations à l'innovation pour réaliser des études de cas décrivant les processus pédagogique et organisationnel à l'œuvre dans les deux voies choisies : intégration ou rupture. Nous montrons que l'application de ce cadre d'analyse à plusieurs de ces formations indique comme résultat que la formation à l'innovation repose sur l'engagement des apprenants dans un travail de construction de leur identité d'innovateur. D’où la problématique à laquelle cette thèse cherche à répondre : l'innovation peut-elle être considérée comme une matière à enseigner (acquisition de savoirs et de pratiques) ou repose-t-elle plutôt sur la construction d'une identité spécifique de l’apprenant ? La formation à l’innovation consisterait alors à accompagner par un dispositif adapté (que nous appelons environnement émancipant) la construction identitaire de l'innovateur.

  • Titre traduit

    Innovation training between tradition and rupture


  • Résumé

    In a mondial competitive environnement in which the educational institutions are living today with objectives of training innovative people, innovation training is a critical subject. How do these institutions are going to train innovators ? Does an innovation training can be included in a traditional pedagogical system ? Or a rupture would be logical and necessary ?After defining our research subject and specifying the concepts of innovation, training and tradition, we propose a framework for the analysis and evaluation of training courses in innovation. We apply this framework in case studies which describe integrative or breaking-off processes, from both the pedagogical and organizational perspectives. The application of this analytical framework to several of these training courses suggests that training in innovation relies on the commitment of the trainees to the building of their identity as an innovator. Consequently, this thesis attempts to answer the following question: can innovation be considered as a topic to be taught (through the acquisition of knowledge and practices by the trainee) or does it rather rely on the construction of a specific identity by the trainee? In the latter case, training for innovation should focus on supporting the construction of their identity by the innovator through the use of an adequate system that we call ‘emancipating environment’.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.