Les modes informels d’apprentissage numérique : le cas des travailleurs du savoir

par Myriam Benabid

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Serge Perrot.

Soutenue le 04-04-2018

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Sébastien Damart.

Le jury était composé de Sébastien Damart, Christian Defélix, Cécile Dejoux, Philippe Jamet.

Les rapporteurs étaient Christian Defélix, Cécile Dejoux.


  • Résumé

    Cette thèse examine une réalité managériale où le développement des apprenants est opérationnel et autosuffisant grâce à des modes informels d'apprentissage numérique renforcés par un monde interconnecté croissant. Nous proposons d’analyser cette réalité auprès de ceux qui ont pour fonction de créer, diffuser ou vendre des connaissances : les travailleurs du savoir.Notre cadre théorique s’appuie sur les travaux de Bandura (1962) autour de l’apprentissage vicariant, qui se construit à partir et avec les autres. L’analyse fait émerger quatre pratiques que nous qualifions d’« anthropocentrées ». Nous expliquons les conditions d’un tel apprentissage en mobilisant le prisme de l’apprenance, suggérant des facteurs de recours. Enfin, nous interrogeons le lien entre pratiques et facteurs afin de mettre en évidence des modes informels d’apprentissage numériques. Nous mettons en avant quatre modes évoquant les célèbres personnages de Goscinny et Uderzo, les modes :Astérix, consistant à mobiliser toutes les ressources nécessaires pour répondre à une ambition précise ;Idéfix, illustre pour l’apprenant une mise à jour réactive afin s’ajuster aux évolutions ;Obélix, est mis en œuvre pour répondre efficacement au bon besoin, au bon moment ;Panoramix, révèle les créations et diffusions de contenus.Notre travail enrichi les modèles existants de l’apprentissage vicariant et de l’apprenance, au sein de leur spécificité numérique. L’identification de ces quatre modes par les organisations s’associe d’un accompagnement adéquat.

  • Titre traduit

    The digital informal learning paths : the case of knowledge workers


  • Résumé

    This doctoral work examines the learning experience as an operational and self-sufficient development through informal paths of digital learning reinforced by an increasing interconnected world. We purpose an analysis with those whose function is to create, disseminate or sell knowledge : the knowledge workers.Our theoretical framework is inspired by Bandura (1962), which provides a reading grid of vicarious learning, i.e. learning from others. First, our analysis identifies four informal learning practices that we describe as "anthropocentric". Second, we explain the conditions of such learning by mobilizing the prism of “apprenance” which allows us to identify the factors favoring the use of these practices .Finally, we question the link between practices and factors in order to highlight informal modes of digital learning. We put forward four paths evoking the famous characters of Goscinny and Uderzo :Asterix mobilizes all the necessary resources to meet a specific ambition ;Idéfix updates his knowledge in reaction to changes ;Obelix responds effectively to the right need, at the right time ;Panoramix, reveals the creation and the diffusion of contents.Our work enriches and refines existing models of vicarious learning and “apprenance” with the specificity of the symbolic world.This distinction of four paths allows organizations to better distinguish learner profiles among collaborators as well as the appropriate support methods in their learning.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Les modes informels d'apprentissage numérique : le cas des travailleurs du savoir


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Les modes informels d'apprentissage numérique : le cas des travailleurs du savoir
  • Détails : 1 vol. (517 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.