Modification of the structure of wild boar populations by hunting and influence on reproductive processes

par Thibault Gayet

Thèse de doctorat en Biologie évolutive

Sous la direction de Ludovic Say et de Éric Baubet.

Soutenue le 13-07-2018

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (laboratoire) .

Le président du jury était Emmanuelle Fromont.

Le jury était composé de Ludovic Say, Éric Baubet, Nirmala Séon-Massin.

Les rapporteurs étaient Albano Beja-Pereira, Dustin J. Penn.

  • Titre traduit

    Modification de la structure des populations de sangliers par la chasse et influence sur les processus de reproduction


  • Résumé

    Le sanglier (Sus scrofa scrofa) est une espèce à part entière. C'est une espèce de gibier particulièrement appréciée des chasseurs, un cauchemar pour les agriculteurs et un sujet de débat pour la société en général. La multiplication par dix des populations au cours des dernières décennies en France et dans toute l'Europe, malgré une pression de chasse accrue, a engendré de nombreux conflits entre les humains et la faune sauvage. Le sanglier est responsable de grandes pertes économiques dues aux collisions avec les véhicules, à la transmission de maladies et de dommages aux cultures et écosystèmes. L'amélioration des stratégies de gestion devient un intérêt majeur pour éviter, ou contrôler, de tels conflits. La récolte d'informations sur l'espèce problématique est un premier pas vers de bonnes stratégies de gestion. L'objectif de mon travail est, dans un premier temps, de caractériser le système d’appariement du sanglier et d'identifier certains paramètres influençant les processus de reproduction, notamment la chasse. Dans un deuxième temps, mon travail se concentre sur l'étude de l'influence du système d’appariement sur les traits d'histoire de vie du sanglier. Mes recherches sont basées sur l'étude de plusieurs populations contrastées dans leurs pratiques de chasse et sur des données longitudinales d'une population intensivement suivie. L'étude est basée sur des données recueillies sur des sangliers tués à la chasse. Les génotypes ont été obtenus pour les femelles gestantes et leur portée et des analyses de paternité ont été réalisées pour mesurer le nombre de pères dans une portée et estimer les taux de paternité multiples (proportion de portées engendrées par plus d'un père). J'ai été en mesure de montrer que le système d’appariement est principalement de promiscuite (plusieurs mâles s'accouplent avec plusieurs femelles) contrastant avec la polygynie (un mâle dominant monopolisant un groupe de femelles) habituellement décrite chez cette espèce. De plus, les processus de reproduction, estimés par le nombre de partenaires d'une femelle et les taux de paternité multiples, sont influencés par les variations de chasse dans une population. J'ai aussi montré que le nombre de pères avait un effet positif sur la fécondité des femelles. Des taux élevés de paternité multiple et une grande diversité génétique ont été constatés ensemble dans une population fortement chassée, ce qui suggère que la paternité multiple peut tamponner les goulots d'étranglement annuels. Cependant, l'augmentation du nombre de père n'est pas associée à une augmentation de la variation intraportée


  • Résumé

    The wild boar (Sus scrofa scrofa) is a peculiar species. It is an appreciated game species for hunters, a nightmare for farmers and a subject of debate for the society in general. The tenfold increase of the population over the last decades in France and all over Europe, despite increased hunting pressure, generated great human-wildlife conflict. The wild boar is responsible for great economic losses due to vehicle collision, diseases transmission and damaged crops and ecosystems. Improving management strategies becomes a prime interest to avoid such conflicts, or at least keep them under control. Obtaining information on the species is a first step toward good management strategies. The objective of my work is, in a first part, to characterize the mating system of the wild boar and to identify some parameters, especially hunting, influencing the reproductive processes. The second part focus on the investigation of the influence of the mating system on wild boar life history traits. My researches are based on the study of several populations contrasting in their hunting practices and on longitudinal data of a highly monitored population. The study is based on data collected on wild boars killed by hunting. Genotypes were obtained for pregnant females and their litter and paternity analyses were realized to measure the number of fathers in a litter and estimate multiple paternity rates (proportion of litter sired by more than one father). I was able to show that the mating system is mainly promiscuous (several males mate with several females) contrasting with the polygyny (a dominant male monopolizing a group of females) usually described in this species. Moreover, reproductive processes, estimated by the number of mates of a female and the multiple paternity rates, are influenced by hunting variations in a population. I also showed that number of fathers has positive effect on female fecundity. High rates of multiple paternity together with high genetic diversity were found in a heavily hunted population, suggesting multiple paternity may buffer yearly bottlenecks. However, the increase of number of fathers is not associated with increase of within-litter variation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.