La voix augmentée : variations psychanalytiques sur la pratique pianistique

par Lucinéia De Souza-Dupuy

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Michel Vives.

Le président du jury était Denise Maurano.

Le jury était composé de Denise Maurano, Laetitia Petit, Thierry Bisson.

Les rapporteurs étaient Denise Maurano, Laetitia Petit, Thierry Bisson.


  • Résumé

    Ce travail de thèse cherche à s’interroger sur la pratique du pianiste soliste, interprète de la musique dite « pure » ou absolue. Nous nous appuyons pour cela sur plusieurs réflexions psychanalytiques à propos de la musique. En psychanalyse, la musique vocale ou instrumentale est abordée à partir de l’objet de la « pulsion invocante » qu’est la voix. Nous concevons la « voix instrumentale » produite par le pianiste et son instrument comme étant une prothèse de la voix chantée humaine. Nous nous appuyons également sur la notion d’« humain augmenté », apparue dans les années 1990, pour faire l’hypothèse que la musique pour piano est une voix augmentée. L’objectif du pianiste est de pouvoir s’exprimer à travers ce que nous avons nommé la « voix prothétique augmentée ». Pour s’exprimer à travers cette « voix prothétique augmentée », le pianiste doit d’abord faire transcender son propre corps, car le support de cette voix est ses gestes corporels.

  • Titre traduit

    The Augmented Voice : Psychoanalytic Variations on Piano Practice


  • Résumé

    This thesis seeks to question the practice of a piano soloist – the interpreter of so-called “pure” or absolute music – drawing on several psychoanalytical reflections about music. In psychoanalysis, vocal or instrumental music is approached from the object of the “invocative impulse” – the voice. We perceive the “instrumental voice”, produced by the pianist and his or her instrument, as being a prosthesis of the singing human voice. We also draw on the notion of the “augmented human”, which first appeared in the 1990s, to form the hypothesis that music for piano is itself an augmented voice. The objective of the pianist is to be able to express him or herself through what we have termed the “prosthetic augmented voice”. To express him or herself through this “prosthetic augmented voice”, the pianist has to, first of all, transcend his or her own body. This is because the support of this voice is in fact his or her own body gestures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.