La festivalisation : approche du Festival d’Avignon par l’anthropologie de la communication

par Sohee Han

Thèse de doctorat en Communication

Sous la direction de Yves Winkin et de Damien Malinas.

Soutenue le 21-12-2018

à Avignon , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) , en partenariat avec Centre Norbert Elias (laboratoire) .

Le président du jury était Emmanuel Ethis.

Le jury était composé de Emmanuel Ethis, Emmanuelle Lallement, Bertrand Réau, David Bourbonnaud.

Les rapporteurs étaient Emmanuelle Lallement, Bertrand Réau.


  • Résumé

    De nos jours, nombre de villes ont développé leur propre festival. Un festival est un événement qui transforme la ville et constitue un atout qui contribue à la distinguer. Dans cette situation, l’analyse d’une ville ne peut ainsi faire abstraction de l’événement festivalier et de la relation qui l’unit à la société de la ville. Cette relation est examinée à partir de la notion de festivalisation et conduit à envisager conjointement deux points de vue, celui des habitants et celui des visiteurs. On analyse ainsi ce qui se passe autour des habitants qui vivent au rythme du festival et autour des visiteurs, à la fois pendant le festival et pendant le reste de l’année. A travers ces points de vue dits « endogène » et « exogène », la festivalisation amène à se poser la question du « rassemblement » au niveau international à l’ère du numérique en privilégiant l’approche de l’anthropologie de la communication. Dans cette thèse, on analyse la festivalisation en s’appuyant sur la société avignonnaise : le Festival d’Avignon, les Avignonnais et les visiteurs asiatiques avec, en miroir, le Festival d’Édimbourg et les Écossais.

  • Titre traduit

    Festivalisation : an anthropological approach of the communication


  • Résumé

    Nowadays many towns have developed their own festival. A festival is an event that transforms the town and establishes an asset which goes towards distinguishing it from others. In this situation the analysis of a town cannot ignore the festival event and the relationship which links it to the community of the town. This relationship is examined from the notion of festivalisation and brings about the consideration of two points of view simultaneously, that of the inhabitants and that of the visitors. We thus analyse what happens around the inhabitants who live to the rhythm of the festival and around the visitors, both during the festival and throughout the rest of the year. Through these points of view called « endogenous » and « exogenous », festivalisation leads us to ask the question of « gathering » on an international level in the digital era, favouring the approach of the anthropology of communication. In this dissertation, we are analysing festivalisation based on the community of Avignon : the Avignon Festival, the inhabitants and Asian visitors, in comparison with the Festival of Edinburgh and the Scots.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.