Place brand efficiency : resident, manager and tourist perceptions of the region brand

par Emeline Martin

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Sonia Capelli-Hillairet.

Le jury était composé de Nathalie Fleck-Dousteyssier, Camille Chamard, Sylvain Marsat.

Les rapporteurs étaient Alain Decrop, Dominique Kreziak.

  • Titre traduit

    L’efficacité de la marque territoire : perceptions d'une marque région par les habitants, les managers et les touristes


  • Résumé

    Dans un contexte de mondialisation, la concurrence accrue entre les territoires, dont l’objectif premier est de capter des habitants, des touristes et des entreprises, exacerbe les enjeux liés à leur attractivité. Afin de se différencier les collectivités territoriales et leurs agences de développement adoptent des approches de marketing territorial et commencent à mettre en place des techniques de marquage (dites place branding). Le place branding reprend plusieurs outils issus du domaine de la marque commerciale. Toutefois, le territoire est un « produit particulier » qui regroupe diverses parties prenantes dont les visions et les attentes peuvent diverger. Le succès d’une marque territoire reposera alors en partie sur la gestion de ces parties prenantes. Dès lors, ce travail doctoral entreprend d’adapter au contexte du place branding des concepts de marketing, en considérant les perceptions de trois groupes de parties prenantes, en vue d’améliorer l’efficacité de la marque territoire. Cette problématique de recherche est abordée selon trois questions de recherche: (1) Quelle est la légitimité publicitaire d’une marque territoire, telle que perçue par ses habitants ? Influence-t-elle l’efficacité des actions de place branding ? (2) Dans quelle mesure les gestionnaires de marques territoires ont recours à des stratégies de marketing communautaire afin d’implémenter une communication marketing intégrée (CMI) ? (3) Dans quelle mesure l’image de la marque région constitue-t-elle un vecteur pertinent de la promotion d’une destination, complémentaire à celle de la marque pays, auprès des touristes internationaux ? D’un point de vue théorique, cette recherche doctorale souligne l’importance d’adopter une approche parties prenantes à la compréhension de la marque territoire. Ce faisant, ce travail contribue à développer des preuves empiriques dans le domaine, notamment à l’échelle de la région qui est sous-représentée dans la littérature. Cette thèse met en évidence les similitudes entre la marque territoire et la marque commerciale, et renforce ainsi la validité externe de trois concepts issus du marketing classique. Différentes approches méthodologiques ont été développées et mobilisées. Ces éléments renforcent par ailleurs la validité interne de la présente recherche et contribuent à exclure l’existence d’un biais déclaratif. Les contributions managériales de cette thèse sont liées à ses implications méthodologiques dans la mesure où diverses grilles d’analyse sont proposées aux gestionnaires de marques territoires. Ces outils prennent en compte les spécificités et les enjeux associés aux principales parties prenantes de la marque, et visent à les impliquer dans les initiatives de place branding. Enfin, la mise en place d’une approche de communication marketing intégrée est conseillée. Premièrement, il est proposé que cette approche soit appliquée entre les différents acteurs du territoire. Les résultats montrent ainsi que l’intégration des habitants dans la démarche de place branding est un véritable enjeu qui nécessite une approche distincte de celle préconisée traditionnellement en marketing. Deuxièmement, l’approche de communication marketing intégrée devrait s’appliquer entre les différents niveaux de territoires de façon à tirer parti de l’image du territoire d’ordre supérieur.


  • Résumé

    In the globalized world, Nowhere, Place, is directly competing against Powerful, World, to attract residents, tourists and talent, as well as firms and investments, whether the place is a meta-region, a country, a region, a city or other locations. Whilst places and destinations around the world have been proclaiming their qualities for a long time, mainly to create awareness or maintain preference, those marketing communications campaigns are short-term and don’t contribute to unifying the place. To compete in such cutthroat environments, public authorities and place agencies have started to recognize the value of adopting branding techniques by way of practising place branding. Place branding adapts several tools developed in the field of commercial branding to contribute to place development and establish image-building strategies that render places more attractive to identified markets. As such, this doctoral work endeavours to adapt mainstream marketing concepts to the context of place branding, taking into account the views of three groups of stakeholders to enhance place brand efficiency. I address these research questions in a French region-branding context, according to three sub-questions that summarise the chapters of this thesis. First, what is the advertising legitimacy of a place brand as perceived by the residents? Does it influence place-branding efficiency? Second, to what extent do place brand managers use community marketing strategies to operationalize the integrated marketing communications (IMC) role of the place brand? Third, to what extent does the region brand image constitute a relevant vehicle for promoting a destination integral to the nation brand image, as perceived by international tourists? Results show that the representational and functional dimensions of a destination brand impact differently implicit attractiveness and intentions to visit. International tourists also perceive the region and the nation brand images as congruent overall, which contributes positively to their intentions to visit the region. From a theoretical point of view, this research highlights the importance of adopting a multi-stakeholder approach to understanding place branding. Doing so contributes to the development of empirical evidence in the domain, by studying the understudied region branding form. This dissertation also highlights similarities with commercial branding and reinforces the external validity of three classic marketing concepts. The methodological implications of this work come from the different methodological approaches (i.e. measurement tools and methods), developed to meet the specificities and stakes associated with the main stakeholders of a place brand. In addition, this approach reinforces the internal validity of the present research and contributes to ruling out the existence of a declarative bias. The managerial contributions of this thesis are connected with the methodological implications, inasmuch as it provides place brand managers with diverse analysis grids that will enable them to take into account the specificities and stakes associated with the main stakeholders of the place brand, and also involve stakeholders in the place-branding process. Finally, I demonstrate the need for an IMC approach that is per se—for example, through the use of an overall brand positioning that covers shared elements between stakeholders so that they all relate to the place brand, or through the adoption of a bottom-up rather than top-down approach to place branding. This approach also should be able to extend to other place scales, by leveraging the image of a higher-order place.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.