Mina Loy's aesthetic itineraries : towards a « meteroric idiom »

par Yasna Bozhkova

Thèse de doctorat en Littérature anglophone

Sous la direction de Christine Savinel.

Le président du jury était Antoine Cazé.

Le jury était composé de Christine Savinel, Antoine Cazé, Hélène Aji, Isabelle Alfandary, Cristanne Miller.

  • Titre traduit

    Les itinéraires esthétiques de Mina Loy : vers un « idiome météorique »


  • Résumé

    La poète et artiste anglo-américaine Mina Loy (1882-1966) resta longtemps une figure marginale dans le canon moderniste. Adoptant une double approche poéticienne et culturelle, cette thèse étudie son esthétique hybride qui crée toujours une tension irrésolue entre des éléments disparates. Bien qu’influencée par le symbolisme, le décadentisme, le futurisme, l’imagisme, le dadaïsme et le surréalisme, Loy ne s’inscrit complètement dans aucun de ces mouvements, introduisant une tension entre plusieurs modernismes par ce changement constant de paradigme esthétique. On peut comprendre le projet artistique de Loy comme un atlas des turbulents phénomènes artistiques de son temps, qui trace des itinéraires entre des esthétiques disparates, voire opposées, cartographiant une constellation moderniste en pleine formation. La notion de constellation s’avère ainsi particulièrement fructueuse pour penser à la fois les dialogues artistiques modernistes et la dynamique formelle du poème en vers libre. En outre, on peut aborder l’oscillation permanente de son idiome entre le futur et le passé, l’avant-garde et l’obsolète, par le prisme de l’« image dialectique » définie par Walter Benjamin: « Une image [...] est ce en quoi l’Autrefois rencontre le Maintenant dans un éclair pour former une constellation ». L’oeuvre de Loy cherche à développer un « idiome météorique », qui reste brièvement en orbite autour d’une constellation artistique et s’approprie son esthétique pour rebondir ensuite dans une direction différente. L’enjeu de ce travail est d’explorer la dynamique de cette errance géographique, culturelle et artistique en quête d’une voix poétique hybride et polyphonique, qui résonne dans des cadres esthétiques multiples.


  • Résumé

    For a long time, the Anglo-American poet and artist Mina Loy remained marginal to the modernist canon.Adopting a twofold poetic and cultural approach, this dissertation focuses on her hybrid aesthetics whichcreates an unresolved tension between disparate elements. Although influenced by Symbolism,Decadence, Futurism, Imagism, Dada, and Surrealism, Loy’s work fully fits in none of these movements,introducing a tension between different modernisms through a constant shift of the aesthetic paradigm.One can understand Loy’s artistic project as an atlas of the turbulent artistic phenomena of her time,which traces itineraries between disparate and even opposed aesthetics, mapping a modernist constellationin the making. The notion of constellation thus becomes particularly far-reaching in thinking both aboutthe modernist artistic dialogues and about the formal dynamics of the free verse poem. The permanentoscillation of Loy’s idiom between the future and the past, the avant-garde and the obsolete, may betackled through Walter Benjamin’s definition of the “dialectical image”: “image is that wherein what hasbeen comes together in a flash with the now to form a constellation.” Loy’s oeuvre works towarddeveloping a “meteoric idiom,” which briefly revolves around each constellation before bouncing off in adifferent direction, introducing an ironic relativity between different loci, forms, and programs ofmodernist activity. This dissertation focuses on the dynamic of this roaming through modernist forms insearch of a unique, “polyharmonic” poetic voice which would resonate within multiple aestheticframeworks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?