Apport de l’accélérométrie pour l’étude quantifiée des dérives mécaniques de la course à pied face à la fatigue

par Thomas Provot

Thèse de doctorat en Mécanique, génie mécanique, génie civil

Sous la direction de Xavier Chiementin et de Fabrice Bolaers.

Soutenue le 01-12-2016

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences, technologies, santé (Reims, Marne) , en partenariat avec (GRESPI) Groupe de Recherche En Sciences Pour l'Ingénieur (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Luc Dion.

Le jury était composé de Xavier Chiementin, Fabrice Bolaers, Jean-Paul Dron, Isabelle Titeux, Georges KOUROUSSIS.

Les rapporteurs étaient Mohamed El Badaoui, Roger Serra.


  • Résumé

    La fatigue est un phénomène bien connu dans le monde du sport provoquant une chute des performances et une augmentation du risque de blessures. La communauté scientifique s’intéresse donc à la quantification de ce phénomène au moyen de différents outils d’analyse du mouvement. Cependant certains sports comme la course à pied soumettent les athlètes à des sollicitations mécaniques violentes impactant fortement sur leur santé et leurs performances. Ces sollicitations se traduisent souvent par des chocs importants, un nombre de cycles élevé et sont accompagnées de postures complexes du corps. Les outils d’analyse du mouvement ne sont alors pas toujours adaptés pour la mesures de ces données ni à l’étude du mouvement de l’athlète dans des conditions réelles de pratique. L’accélération apparait alors comme une caractéristique riche en informations. Elle peut permettre de mesurer et d’analyser la pratique de la course à pied afin de quantifier la dérive de la réponse mécanique du corps humain. Par la validation d’outils issus de l’accélérométrie, ces travaux de thèse permettront d’étudier les phénomènes mécaniques intervenant durant la pratique de la course à pied afin de quantifier et prédire leurs effets sur les phénomènes de fatigue des athlètes.

  • Titre traduit

    Contribution of accelerometry for a quantified study of mechanical drift duringrunning with respect to fatigue.


  • Résumé

    Fatigue is a well known phenomenon in the sports world causing a decrease of performance and an increase of injury risk. The scientific community is therefore concerned with the quantification of this phenomenon using different motion analysis tools. However some sports like running inflict violent mechanical loads to the athletes strongly impacting their health and performance. These loads frequently result in significant shocks, a high number of cycles and are accompanied by complex postures of the body. The motion analysis tools are then not always suitable for the measurement of this information or to study the athlete’s movement in real conditions of practice. The acceleration then appears as a feature rich in information.It can allow to measure and analyze the practice of running in order to quantify the drift of the mechanical response of the human body. By validating accelerometric tools, these thesis works will allow to study the mechanical phenomena intervening in the practice of running in order to quantify and predict their effects on the athlete’s fatigue.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?