Regards croisés sur l'espace théâtral à travers l'opéra de Pékin contemporain de Taïwan : le Roi Lear et Orlando

par Wan-Ju Wang

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Alain Milon.

Soutenue le 27-01-2016

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) , en partenariat avec Histoire des arts et des représentations (Nanterre) (laboratoire) .

Le président du jury était Zong Liang.

Le jury était composé de Zong Liang, Josette Féral, Shu-Ling Stéphanie Tsai.


  • Résumé

    Cette étude se propose d’examiner les questions que soulève l'opéra de Pékin contemporain de Taïwan à travers deux exemples : Le Roi Lear mis en scène par Wu Hsing-Kuo et Orlando mis en scène par Robert Wilson. Ces deux spectacles en solo sont fondés sur des textes occidentaux traduits en chinois. Pour mettre en scène ces textes traduits, Wu Hsing-Kuo et Robert Wilson ont eu recours aux conventions et au jeu de l’acteur de l’opéra de Pékin. En dépit d’éléments similaires, les textes scéniques tissés par ces deux metteurs en scène diffèrent profondément. Dans le but de trouver une manière appropriée de décrire et d’analyser ce genre de spectacles métis qui sortent de leur cadre traditionnel, tout en gardant en même temps certains traits spécifiques, nous avons commencé par creuser les conceptions qui sous-tendent la forme de l’opéra chinois. Ensuite, nous avons approfondi les questions liées à la pratique ainsi que ses rapports avec les conceptions esthétiques chinoises. Dans la dernière partie de cette étude, nous nous appuyons essentiellement sur les conceptions développées dans les deux premières parties de cette thèse plutôt que sur les discussions sur la nature du théâtre interculturel pour les chercheurs occidentaux auxquelles se sont déjà référés beaucoup de chercheurs taïwanais. À travers l’analyse des deux spectacles, nous proposons une voie différente pour discuter des représentations « interculturelles », tels que les spectacles de l’opéra de Pékin contemporain de Taïwan, qui échappent aux règles et aux conventions bien établies et qui ne peuvent être jugés selon les standards habituels.

  • Titre traduit

    Crossed Perspectives on the Theatrical Space through Contemporary Peking Opera in Taiwan : king Lear and Orlando


  • Résumé

    This thesis aims to examine the questions suggested by two contemporary Peking opera productions in Taiwan: “King Lear” directed by Wu Hsing-Kuo and “Orlando” by Robert Wilson. These two adaptations are both based on Western masterpieces and each of them is performed by one trained Peking opera actor. Despite the similarities that appear in the works of the Taiwanese and the American director, the results of their experimentations on the stage differ considerably between each other. In order to find appropriate way to describe and analyze this kind of performances based on the fusion of traditional as well as foreign elements, we started by researching the conceptions which associate deeply with the form of Chinese opera. Then, we delved further into the relations between the practice of Chinese opera and the Chinese aesthetics concepts. Finally, we analyzed the two examples, not through the discussions related to “intercultural theater” developed by occidental researchers and commonly referred to Taiwanese researchers, but through the conceptions that we have developed in the last two chapters of this thesis. Through this study, we expect to propose a different way to approach the theatrical productions that broke the routine and cannot be analyzed by the standard rules.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.