Les emprunts arabes en hausa dans l'oeuvre poétique de Nana Asma'u (1792-1864) : étude linguistique et statistique

par Mahaman Sabo Moutari

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Musanji Ngalasso-Mwatha.

Le président du jury était Alpha Ousmane Barry.

Le jury était composé de Musanji Ngalasso-Mwatha, Foued Laroussi, Ursula Baumgardt, Seyni Moumouni.

Les rapporteurs étaient Foued Laroussi, Ursula Baumgardt.


  • Résumé

    L’incursion de l’Islam en Afrique subsaharienne à partir du IXe siècle, s’est opérée via le commerce transsaharien entre les peuples d’Afrique du Nord et ceux du Sahel. Ce contact entretenu par les caravanes commerciales entre les deux peuples a engendré l’islamisation progressive de la population hausaphone. Sous l’influence de l’arabe, plusieurs vocables sont introduits dans le lexique du hausa. Cet effet islamique s’accompagne d’une révolution dans la production de la littérature arabe-ajami. Grâce à l’adaptation de l’écriture ajami, Nana Asma’u, une polyglotte de renommée écrit au 18e siècle, plusieurs œuvres poétiques dont la plupart sont en langues - hausa, fulfulde et arabe. Sur la base de ces observations, cette thèse se propose d’analyser les emprunts lexicaux arabes dans les œuvres poétiques de l’auteur, et leur intégration dans la langue hausa. Sur le plan méthodologique, notre travail de recherche s’appuie sur la combinaison de deux méthodes : linguistique et statistique ; ce qui nous a permis d’analyser tous les phénomènes afférant au métissage linguistique et culturel dans les œuvre de Nana Asma’u. Notre corpus comprend 15 œuvres poétiques que nous avons lemmatisées en préalable aux calculs statistiques à l’aide du logiciel Excel. Les principaux résultats obtenus sur les formes graphiques, montrent une fréquence d’utilisation très élevée des emprunts arabes. L’association de l’analyse linguistique et des traitements informatiques, nous a permis ainsi de confirmer, de façon formelle et impartiale, que la plupart des emprunts les plus fréquents relèvent de domaines religieux, et donc liés aux lexiques de situation.

  • Titre traduit

    Borrowed Arabic in Hausa in the poetic work of Nana Asma’u (1792-1864) : A linguistic and statistical study


  • Résumé

    The incursion of Islam in Sub-Saharan Africa from the 19th Century was operated through trans-Saharan commerce between the peoples of North Africa and those of the Sahel. This contact, maintained by the commercial caravans of these two peoples engendered the progressive islamisation of the Hausa-speaking populations. Under the influence of Arabic, several terms were introduced into Hausa lexicon. This Islamic effect comes with a revolution in the production of Arabic-Ajami literature. Thanks to the adaptation of Ajami writing, Nana Asma’u, a renowned polyglot, wrote several poetic works in the 18th Century, most of which are in the Hausa, Fulfulde and Arabic languages. On the basis of these observations, this thesis proposes to analyse the borrowed Arabic lexicon in the poetic works of the author, and their integration into the Hausa language. From the methodological perspective, our research work relies on a combination of two methods: linguistic and statistical; which enable us to analyse all the phenomena relating to linguistic and cultural hybridization in the works of Nana Asma’u. Our corpus is made up of poetic works that we have first of all lemmatized using statistical calculations with the help of Excel software. The principal results, obtained in the form graphs, indicate a frequency of very high usage of words borrowed from Arabic. The association of the linguistic and computer analyses enabled us to confirm, in a formal and impartial manner, that most of the frequent borrowings fall under religious domains, and as such linked to situational vocabulary.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.