La moyenne montagne autour de Beyrouth : territoire(s) « hérité(s) » au défi de la mondialisation ?

par Rola Chidiac

Thèse de doctorat en Géographie politique, culturelle et historique

Sous la direction de Michael F. Davie.

Le président du jury était Pierre Petsimeris.

Le jury était composé de Youssef Diab, Jean-Paul Bord, Françoise Ardillier.


  • Résumé

    Les localités de la moyenne montagne du Mont-Liban sont souvent présentées comme des bastions des communautés religieuses et des chefs politiques. Cet espace subit, cependant, depuis plus de quatre décennies, de profondes transformations suite à différents processus comme la villégiature, les déplacements de populations durant la guerre, ainsi que la périurbanisation et les investissements des ressortissants du Golfe et des émigrés. Au-delà du mythe de la montagne, refuge des minorités persécutées en Orient, cette thèse vise à interroger ce terrain sur l’évolution des territoires hérités, construits par des générations précédentes d’acteurs, dans un processus de mondialisation et de métropolisation. La place des communautés religieuses et des zaïm-s libanais dans l’échiquier politique national ou régional reste prédominante dans les logiques d’urbanisation des différentes régions libanaises. Cependant, l’évolution des différentes parties de la moyenne montagne autour de Beyrouth reste liée aux contraintes physiques et économiques (altitude, accessibilité, ressources…) plutôt qu’aux spécificités « héritées ». Les autorités qui s’imposent dans les localités de la moyenne montagne, en revendiquant un pouvoir basé sur le passé, sont elles-mêmes obligées de renouveler leurs stratégies et alliances pour relever les défis de la mondialisation et des logiques de compétitivité économique.

  • Titre traduit

    Moderate-altitude mountain localities around Beirut (Lebanon) : “inherited” territory(ies) and the challenge of globalization


  • Résumé

    Moderate altitude localities of Mount Lebanon are often presented as bastions of religious communities and political leaders. During the last four decades, this space however witnessed profound changes due to various processes such as tourism, population movements during the war, suburbanization and investments of nationals from the Gulf and emigrants. Beyond the myth of the Lebanese mountain, a shelter of persecuted minorities in the Middle East, this thesis aims to examine the evolution of inherited territories built by previous generations of actors in a process of globalization and metropolization.The logics underlying the urbanization of different Lebanese regions remain strongly influenced by religious communities and zaim-s (political leaders). However, the evolution of the localities surrounding Beirut remains related to physical and economic constraints (altitude, accessibility, resources ...) rather than "inherited" specificities. Authorities claiming power based on the past are themselves forced to renew their strategies and alliances to meet the challenges of globalization and economic competitiveness.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Faculté des Lettres. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.