Émergence et structuration de l'économie des changements climatiques (1975-2013) : analyse socio-historique d'un nouveau domaine de recherche

par Pauline Huet

Thèse de doctorat en SociologieSociologie

Sous la direction de Yves Gingras et de Jean-Charles Hourcade.

Le jury était composé de Frédéric Bouchard, Robert Gagnon.

Les rapporteurs étaient Francis Chateauraynaud.


  • Résumé

    S'intéressant à l'Économie des Changements Climatiques (ECC), cette thèse constitue une étude de cas dans les analyses socio-historiques des champs scientifiques. Elle étudie la sociogenèse et l'institutionnalisation de ce domaine de recherche, depuis son émergence au milieu des années 1970, jusqu'à aujourd'hui. Elle repose sur des méthodes quantitatives et qualitatives. Des analyses bibliométriques ont été menées sur un corpus de publications scientifiques, et furent complétées par des entretiens et analyses de documents. En étudiant les modalités du développement et de la structuration de l'ECC, nous comprenons dans quelle mesure elles concordent avec les cadres d'analyse existants. Ensuite, une focalisation particulière sur les questions de l'interdisciplinarité et de l'expertise permet de mettre en relief le fonctionnement de l'ECC et d'améliorer la compréhension de ses dynamiques. Cet examen est un préalable à l'approfondissement des réflexions sur les ressorts des controverses scientifiques et publiques sur le réchauffement planétaire. En effet, les controverses publiques (et les chercheurs qui les étudient) se focalisent essentiellement sur les sciences du climat, laissant peu de place aux questions économiques. Pourtant, ces dernières sont cruciales dans les politiques climatiques. Une attention particulière est portée aux accords et désaccords en ECC. Une typologie des controverses potentielles est proposée, suivie de deux études de cas : la controverse sur le Rapport Stern et celle autour du modèle de Richard Toi. Leur analyse permet de mettre en relief les enjeux de catégorisation et d'imposition des termes légitimes du débat pour les acteurs eux-mêmes.


  • Résumé

    Focusing on the Economics of Climate Change (ECC), this thesis is a case study in the socio-historical analyzes of scientific fields. It analyses the genesis and institutionalization of this field of research, since its emergence in the mid-1970s. It is based on both quantitative and qualitative methods. Bibliometric analyzes were conducted on a corpus of scientific publications, and were supplemented by interviews and document analysis. By studying the development and structuration of the ECC, we understand to what extent they are consistent with existing analytical frameworks. Then a special focus on issues of interdisciplinarity and expertise allows us to improve our understanding of ECC's dynamics. This study is a prerequisite for further discussion about public and scientific controversies about global warming. Indeed, the public controversy (and researchers who study it) mainly focus on climate science, leaving little room for economic issues. Yet these are crucial in climate policy. Particular attention is given to the agreements and disagreements in ECC. A typology of potential controversies is proposed, followed by two case studies: the controversy over the Stern Review and the one around the model developed by Richard Tol.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Émergence et structuration de l'économie des changements climatiques (1975-2013) : analyse socio-historique d'un nouveau domaine de recherche

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.[293]-312. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-19
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.