Méthodes numériques pour la résolution accélérée des systèmes linéaires de grandes tailles sur architectures hybrides massivement parallèles

par Abal-Kassim Cheik Ahamed

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées et informatique

Sous la direction de Frédéric Magoulès.

Le président du jury était Michaël Krajecki.

Le jury était composé de Frédéric Magoulès, Che-Lun Hung, Corinne Ancourt, Jean-François Méhaut, Raphaël Couturier.

Les rapporteurs étaient Che-Lun Hung, Corinne Ancourt.


  • Résumé

    Les progrès en termes de puissance de calcul ont entraîné de nombreuses évolutions dans le domaine de la science et de ses applications. La résolution de systèmes linéaires survient fréquemment dans le calcul scientifique, comme par exemple lors de la résolution d'équations aux dérivées partielles par la méthode des éléments finis. Le temps de résolution découle alors directement des performances des opérations algébriques mises en jeu.Cette thèse a pour but de développer des algorithmes parallèles innovants pour la résolution de systèmes linéaires creux de grandes tailles. Nous étudions et proposons comment calculer efficacement les opérations d'algèbre linéaire sur plateformes de calcul multi-coeur hétérogènes-GPU afin d'optimiser et de rendre robuste la résolution de ces systèmes. Nous proposons de nouvelles techniques d'accélération basées sur la distribution automatique (auto-tuning) des threads sur la grille GPU suivant les caractéristiques du problème et le niveau d'équipement de la carte graphique, ainsi que les ressources disponibles. Les expérimentations numériques effectuées sur un large spectre de matrices issues de divers problèmes scientifiques, ont clairement montré l'intérêt de l'utilisation de la technologie GPU, et sa robustesse comparée aux bibliothèques existantes comme Cusp.L'objectif principal de l'utilisation du GPU est d'accélérer la résolution d'un problème dans un environnement parallèle multi-coeur, c'est-à-dire "Combien de temps faut-il pour résoudre le problème?". Dans cette thèse, nous nous sommes également intéressés à une autre question concernant la consommation énergétique, c'est-à-dire "Quelle quantité d'énergie est consommée par l'application?". Pour répondre à cette seconde question, un protocole expérimental est établi pour mesurer la consommation d'énergie d'un GPU avec précision pour les opérations fondamentales d'algèbre linéaire. Cette méthodologie favorise une "nouvelle vision du calcul haute performance" et apporte des réponses à certaines questions rencontrées dans l'informatique verte ("green computing") lorsque l'on s'intéresse à l'utilisation de processeurs graphiques.Le reste de cette thèse est consacré aux algorithmes itératifs synchrones et asynchrones pour résoudre ces problèmes dans un contexte de calcul hétérogène multi-coeur-GPU. Nous avons mis en application et analysé ces algorithmes à l'aide des méthodes itératives basées sur les techniques de sous-structurations. Dans notre étude, nous présentons les modèles mathématiques et les résultats de convergence des algorithmes synchrones et asynchrones. La démonstration de la convergence asynchrone des méthodes de sous-structurations est présentée. Ensuite, nous analysons ces méthodes dans un contexte hybride multi-coeur-GPU, qui devrait ouvrir la voie vers les méthodes hybrides exaflopiques.Enfin, nous modifions la méthode de Schwarz sans recouvrement pour l'accélérer à l'aide des processeurs graphiques. La mise en oeuvre repose sur l'accélération par les GPUs de la résolution locale des sous-systèmes linéaires associés à chaque sous-domaine. Pour améliorer les performances de la méthode de Schwarz, nous avons utilisé des conditions d'interfaces optimisées obtenues par une technique stochastique basée sur la stratégie CMA-ES (Covariance Matrix Adaptation Evolution Strategy). Les résultats numériques attestent des bonnes performances, de la robustesse et de la précision des algorithmes synchrones et asynchrones pour résoudre de grands systèmes linéaires creux dans un environnement de calcul hétérogène multi-coeur-GPU.

  • Titre traduit

    Numerical methods for the accelerated resolution of large scale linear systems on massively parallel hybrid architecture


  • Résumé

    Advances in computational power have led to many developments in science and its applications. Solving linear systems occurs frequently in scientific computing, as in the finite element discretization of partial differential equations. The running time of the overall resolution is a direct result of the performance of the involved algebraic operations.In this dissertation, different ways of efficiently solving large and sparse linear systems are put forward. We present the best way to effectively compute linear algebra operations in an heterogeneous multi-core-GPU environment in order to make solvers such as iterative methods more robust and therefore reduce the computing time of these systems. We propose new techniques to speed algorithms up the auto-tuning of the threading design, according to the problem characteristics and the equipment level in the hardware and available resources. Numerical experiments performed on a set of large-size sparse matrices arising from diverse engineering and scientific problems, have clearly shown the benefit of the use of GPU technology to solve large sparse systems of linear equations, and its robustness and accuracy compared to existing libraries such as Cusp.The main priority of the GPU program is computational time to obtain the solution in a parallel environment, i.e, "How much time is needed to solve the problem?". In this thesis, we also address another question regarding energy issues, i.e., "How much energy is consumed by the application?". To answer this question, an experimental protocol is established to measure the energy consumption of a GPU for fundamental linear algebra operations accurately. This methodology fosters a "new vision of high-performance computing" and answers some of the questions outlined in green computing when using GPUs.The remainder of this thesis is devoted to synchronous and asynchronous iterative algorithms for solving linear systems in the context of a multi-core-GPU system. We have implemented and analyzed these algorithms using iterative methods based on sub-structuring techniques. Mathematical models and convergence results of synchronous and asynchronous algorithms are presented here, as are the convergence results of the asynchronous sub-structuring methods. We then analyze these methods in the context of a hybrid multi-core-GPU, which should pave the way for exascale hybrid methods.Lastly, we modify the non-overlapping Schwarz method to accelerate it, using GPUs. The implementation is based on the acceleration of the local solutions of the linear sub-systems associated with each sub-domain using GPUs. To ensure good performance, optimized conditions obtained by a stochastic technique based on the Covariance Matrix Adaptation Evolution Strategy (CMA-ES) are used. Numerical results illustrate the good performance, robustness and accuracy of synchronous and asynchronous algorithms to solve large sparse linear systems in the context of an heterogeneous multi-core-GPU system.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 07-07-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.