Analyse de données de cytometrie de flux pour un grand nombre d'échantillons

par Xiaoyi Chen

Thèse de doctorat en Mathématiques - EM2C

Sous la direction de Bernard Chalmond et de BENNO SCHWIKOWSKI.

Soutenue le 06-10-2015

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de Ecole doctorale Économie, Management, Mathématiques , Physique et Sciences Informatiques (EM2PSI) (Cergy-Pontoise, Val d'Oise) , en partenariat avec Analyse, géométrie et modélisation (Cergy-Pontoise, Val d'Oise) (laboratoire) et de Laboratoire d'Analyse, Géométrie et Modélisation (laboratoire) .

Le président du jury était Christine Graffigne.

Le jury était composé de Lars Rogge, Spencer L. Shorte.

Les rapporteurs étaient Stéphane Girard.


  • Résumé

    Cette thèse a conduit à la mise au point de deux nouvelles approches statistiques pour l'identification automatique de populations cellulaires en cytometrie de flux multiparamétrique, et ceci pour le traitement d'un grand nombre d'échantillons, chaque échantillon étant prélevé sur un donneur particulier. Ces deux approches répondent à des besoins exprimés dans le cadre du projet Labex «Milieu Intérieur». Dix panels cytométriques de 8 marqueurs ont été sélectionnés pour la quantification des populations principales et secondaires présentes dans le sang périphérique. Sur la base de ces panels, les données ont été acquises et analysées sur une cohorte de 1000 donneurs sains.Tout d'abord, nous avons recherché une quantification robuste des principales composantes cellulaires du système immunitaire. Nous décrivons une procédure computationnelle, appelée FlowGM, qui minimise l'intervention de l'utilisateur. Le cœur statistique est fondé sur le modèle classique de mélange de lois gaussiennes. Ce modèle est tout d'abord utilisé pour obtenir une classification initiale, le nombre de classes étant déterminé par le critère d'information BIC. Après cela, une méta-classification, qui consiste en l'étiquetage des classes et la fusion de celles qui ont la même étiquette au regard de la référence, a permis l'identification automatique de 24 populations cellulaires sur quatre panels. Ces identifications ont ensuite été intégrées dans les fichiers de cytométrie de flux standard (FCS), permettant ainsi la comparaison avec l'analyse manuelle opérée par les experts. Nous montrons que la qualité est similaire entre FlowGM et l'analyse manuelle classique pour les lymphocytes, mais notamment que FlowGM montre une meilleure discrimination des sous-populations de monocytes et de cellules dendritiques (DC), qui sont difficiles à obtenir manuellement. FlowGM fournit ainsi une analyse rapide de phénotypes cellulaires et se prête à des études de cohortes.A des fins d'évaluation, de diagnostic et de recherche, une analyse tenant compte de l'influence de facteurs, comme par exemple les effets du protocole, l'effet de l'âge et du sexe, a été menée. Dans le contexte du projet MI, les 1000 donneurs sains ont été stratifiés selon le sexe et l'âge. Les résultats de l'analyse quantitative faite avec FlowGM ont été jugés concordants avec l'analyse manuelle qui est considérée comme l'état de l'art. On note surtout une augmentation de la précision pour les populations CD16+ et CDC1, où les sous-populations CD14loCD16hi et HLADRhi CDC1 ont été systématiquement identifiées. Nous démontrons que les effectifs de ces deux populations présentent une corrélation significative avec l'âge. En ce qui concerne les populations qui sont connues pour être associées à l'âge, un modèle de régression linéaire multiple a été considéré qui fournit un coefficient de régression renforcé. Ces résultats établissent une base efficace pour l'évaluation de notre procédure FlowGM.Lors de l'utilisation de FlowGM pour la caractérisation détaillée de certaines sous-populations présentant de fortes variations au travers des différents échantillons, par exemple les cellules T, nous avons constaté que FlowGM était en difficulté. En effet, dans ce cas, l'algorithme EM classique initialisé avec la classification de l'échantillon de référence est insuffisant pour garantir l'alignement et donc l'identification des différentes classes entre tous échantillons. Nous avons donc amélioré FlowGM en une nouvelle procédure FlowGMP. Pour ce faire, nous avens ajouté au modèle de mélange, une distribution a priori sur les paramètres de composantes, conduisant à un algorithme EM contraint. Enfin, l'évaluation de FlowGMP sur un panel difficile de cellules T a été réalisée, en effectuant une comparaison avec l'analyse manuelle. Cette comparaison montre que notre procédure Bayésienne fournit une identification fiable et efficace des onze sous-populations de cellules T à travers un grand nombre d'échantillons.

  • Titre traduit

    Automated flow cytometric analysis across a large number of samples


  • Résumé

    In the course of my Ph.D. work, I have developed and applied two new computational approaches for automatic identification of cell populations in multi-parameter flow cytometry across a large number of samples. Both approaches were motivated and taken by the LabEX "Milieu Intérieur" study (hereafter MI study). In this project, ten 8-color flow cytometry panels were standardized for assessment of the major and minor cell populations present in peripheral whole blood, and data were collected and analyzed from 1,000 cohorts of healthy donors.First, we aim at robust characterization of major cellular components of the immune system. We report a computational pipeline, called FlowGM, which minimizes operator input, is insensitive to compensation settings, and can be adapted to different analytic panels. A Gaussian Mixture Model (GMM) - based approach was utilized for initial clustering, with the number of clusters determined using Bayesian Information Criterion. Meta-clustering in a reference donor, by which we mean labeling clusters and merging those with the same label in a pre-selected representative donor, permitted automated identification of 24 cell populations across four panels. Cluster labels were then integrated into Flow Cytometry Standard (FCS) files, thus permitting comparisons to human expert manual analysis. We show that cell numbers and coefficient of variation (CV) are similar between FlowGM and conventional manual analysis of lymphocyte populations, but notably FlowGM provided improved discrimination of "hard-to-gate" monocyte and dendritic cell (DC) subsets. FlowGM thus provides rapid, high-dimensional analysis of cell phenotypes and is amenable to cohort studies.After having cell counts across a large number of cohort donors, some further analysis (for example, the agreement with other methods, the age and gender effect, etc.) are required naturally for the purpose of comprehensive evaluation, diagnosis and discovery. In the context of the MI project, the 1,000 healthy donors were stratified across gender (50% women and 50% men) and age (20-69 years of age). Analysis was streamlined using our established approach FlowGM, the results were highly concordant with the state-of-art gold standard manual gating. More important, further precision of the CD16+ monocytes and cDC1 population was achieved using FlowGM, CD14loCD16hi monocytes and HLADRhi cDC1 cells were consistently identified. We demonstrate that the counts of these two populations show a significant correlation with age. As for the cell populations that are well-known to be related to age, a multiple linear regression model was considered, and it is shown that our results provided higher regression coefficient. These findings establish a strong foundation for comprehensive evaluation of our previous work.When extending this FlowGM method for detailed characterization of certain subpopulations where more variations are revealed across a large number of samples, for example the T cells, we find that the conventional EM algorithm initiated with reference clustering is insufficient to guarantee the alignment of clusters between all samples due to the presence of technical and biological variations. We then improved FlowGM and presented FlowGMP pipeline to address this specific panel. We introduce a Bayesian mixture model by assuming a prior distribution of component parameters and derive a penalized EM algorithm. Finally the performance of FlowGMP on this difficult T cell panel with a comparison between automated and manual analysis shows that our method provides a reliable and efficient identification of eleven T cell subpopulations across a large number of samples.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.