Dynamique de la persistance identitaire : complémentarité graphique et numérique dans l'autoportrait du XXIe siècle

par Rachid Aboussioud

Thèse de doctorat en Arts plastiques et sciences de l'art

Sous la direction de Michel Sicard.

Soutenue le 15-05-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut d'esthétique des arts et technologies (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Guy Lecerf.

Le jury était composé de Michel Sicard, Benjamin Brou Kouadio.


  • Résumé

    La Dynamique de la Persistance Identitaire se veut, à travers l'autoportrait plastique, une analyse des notions du moi et du surmoi. L'autoportrait soulève pour la majorité des artistes, des plus anciens aux plus novateurs, la question de l'identité à travers l'apparence, le caractère, mais aussi des origines sociales et culturelles et son exacerbation amène à un narcissisme qui fut le moteur de l'activité de nombreux maîtres parmi les plus illustres. Se remémorer certaines périodes de la vie, des souvenirs heureux ou malheureux de situations vécues, conduit à l'introspection, où le temps est une notion majeure artistique et nécessaire à la structuration psychologique d'un individu. De nombreux artistes se sont penchés sur leur image en employant de nombreuses techniques plastiques traditionnelles et, depuis peu, expérimentales (expériences tridimensionnelles). Ces représentations, à l'aide des nouveaux outils informatiques accessibles à tous, sont désormais modifiables à volonté, apportant un choix illimité d'altérations réversibles en mode uniquement virtuel. Dans un travail initial (Evolution Identitaire) ce dessein interroge l'autoportrait de l'auteur à l'aide de dessins unicolores éclairés de rehauts de blancs ou chaque visage apparaît trait par trait pour constituer l'individu. La Dynamique de la Persistance Identitaire remet en question ces trente et un visages représentés le plus objectivement possible pour dévier de l'image réelle à l'image rêvée, par la technique du Makeover, très utilisé sur internet et donnant ainsi une possibilité de reconquête de l'identité, à la recherche d'une esthétique optimisée, adaptée au choix de l'artiste: deux cent dix-sept dessins, toutes réalisations confondues, sont ainsi conçus. Cet ensemble est diffusé à travers une exposition et une vidéo et il est adaptable à plusieurs espaces sous trois formes complémentaires :une double frise chronologique en parallèle d'autoportraits format A4 sur un papier légèrement teinté où sont confrontées représentations objectives et subjectives des formes suivant les critères des lois de la Gestalt. une vidéo projection ou les visages se dévoilent progressivement, donnant ainsi naissance à une technique dite "dessin évolutif', proche de l'animation, et donnant vie à l'individu avec le morphing en étape ultime qui dévoile avec fluidité un nouveau visage rectifié selon les désirs de l'auteur, une longue frise chronologique format A2 blanc où l'image vécue est couplée et confronté à l'image idéalisée, sur une même représentation, par deux couleurs différentes pour signifier les corrections accomplies. Cette recherche devrait être complétée, dans l'avenir, toujours avec pour moteur la recherche de réalisations d'autoportraits tridimensionnels, à l'aide de technologies pointues, telles anamorphoses et imprimante 3D.

  • Titre traduit

    Identity persistence dynamics : graphical and numerical complementarity in the self-portrait of the XXI century


  • Résumé

    Dynamics of identity Persistence wants, through the plastic self-portrait, an analysis of the concepts of ego and superego. Self Portrait raises for the majority of artists, from the oldest to the most innovative, the question of identity through the appearance, character, but also social and cultural origins and exacerbation leads to a narcissism that was the engine the activity of man y of Art masters. Remember certain periods of life, happy or unhappy memories of life situations, leads to introspection, where time is a necessary artistic and psychological structuring an individual major concept. Many artists have focused on their image using many traditional engineering plastics and, more recently, experimental (three-dimensional experiments). These representations using new tools accessible to all are now modified at will, bringing unlimited choice reversible alterations only virtual mode. In initial work (Identity Evolution) this design questions the portrait of the author with one colored drawings illuminated highlights of each face appears white or line by line to form the individual. Dynamics of identity Persistence puts into these thirty questions and faces presented as objectively as possible to deviate from the actual image to the perfect picture, the technique Makeover, widely used on the Internet and giving an opportunity to reconquer identity, the search for an aesthetic optimized, adapted to the choice of the artist: two hundred and seventeen drawings, ail outputs combined, are well designed. This package is distributed through an exhibition and a video that is adaptable to many spaces in three complementary ways:-A double timeline of self-portraits in parallel on A4 paper with a lightly tinted face objective and subjective representations of forms depending on the requirements of Gestalt's laws. -A video projection where faces are gradually revealed, giving rise to " evolutionary drawing " , close to the animation technique, and giving life to the individual with the morphing ultimate step reveals a new face smoothly corrected according to the wishes of the author. -A long white frieze chronological format A2 where the image is coupled lived and confronted with the idealized image, on the same representation by two different colors to signify the completed corrections. This research should be completed in the future, always with engine research achievements of three-dimensional self-portraits, with pointed and such anamorphic 30 printer technologies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.