Resonanzeffekte : zum Verhältnis von Oberfläche und Tiefe in der fin-de-siècle-Kunst

par Martin Urmann

Thèse de doctorat en Histoire et civilisationsPhilosophie

Sous la direction de Michael Werner et de Joachim Küpper.

Soutenue en 2014

à Paris, EHESS en cotutelle avec Freie Universität Berlin .


  • Résumé

    La thèse poursuit un double but analytique. Elle fait, d’une part, une contribution à une théorie de la forme, c’est-à-dire de la naissance de formes dans des textures médiales résonnantes ce qui soulève la question esthétique centrale de la relation entre la surface et la profondeur. D’autre part, elle propose une lecture nouvelle de l’art fin-de-siècle basée sur l’analyse d’une série d’œuvres considérées primordiales dans la production artistique de l’époque. Le travail entreprend ainsi une comparaison systématique de l’art fin-de-siècle français et allemand, plus précisément entre les courants communément appelés « décadents » ou « symbolistes » à Paris et à Vienne. Cette comparaison s’effectue à travers toutes les formes d’art – musique, littérature et arts visuels. La préoccupation comparatiste tant historique qu’esthétique a déterminé une orientation du travail autour de l’axe Paris-Vienne, les analyses littéraires y occupant une position majeure. Celles-ci se concentrent sur les œuvres de Joris-Karl Huysmans et de Stéphane Mallarmé, d’une part, et sur celles d’Arthur Schnitzler et de Hugo von Hofmannsthal, d’autre part. À l’amorce de la thèse se trouve un chapitre sur le Prélude à l’Après-Midi d’un Faune de Claude Debussy et la III. Symphonie de Gustav Mahler. Les observations sur la « Untiefe » (« sans fond ») dans la peinture de Gustave Moreau et de Gustav Klimt concluent le travail. De plus, Nietzsche est présenté comme le poète-penseur éminent de l’art fin-de-siècle. À travers la dualité de l’« apollinien » et du « dionysiaque », il découvre, dans la Naissance de la Tragédie, le motif fondamental que cet art varie dans des constellations toujours changeantes.


  • Résumé

    The doctoral thesis “Resonance Effects. Surface and depth in Fin-de-siècle Arts” pursues a twofold objective: on the one hand, it wants to make a contribution to a theory of form, that is a theory of the emerging form in the medial textures in which it gains shape. This raises the central theoretical question of the relation between surface and depth which is considered against the backdrop of the key notion of resonance. On the other hand, the thesis offers a new reading of fin-de-siècle arts based on the detailed analysis of a range of works considered central within the artistic production of the era. The thesis undertakes a systematic comparison of French and German art around 1900, more precisely of the decadent and symbolist currents in Paris and Vienna. This comparison is carried out through all the art forms – music, literature and the visual arts. According to the comparative approach both on the historical and the aesthetic level, the study revolves around the axis Paris-Vienna, the main fields of attention being the literary works of Huysmans and Mallarmé, on the one hand, and of Schnitzler and Hofmannsthal, on the other. These chapters are framed by introductory reflections on Mahler’s Third Symphony and Debussy’s L’Après-Midi d’un Faune as well as the analysis of the paradoxical surface structure in the paintings of Moreau and Klimt concluding the study. Moreover, Nietzsche is presented as the eminent contemporary poet-thinker of fin-de-siècle arts who, in The Birth of Tragedy, outlines the duality of the “Apollonian” and the “Dionysian”. This turns out to be the fundamental motive which appears in all fin-de-siècle art forms in ever changing constellations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496, cxi p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.xxxix-lxiii. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-5
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.