Réalité et imaginaire, le Japon vu par le XVIIIème siècle français

par Bruno Dubois

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Sylviane Léoni.

Le président du jury était Denis Reynaud.

Le jury était composé de Jacques Poirier.

Les rapporteurs étaient Denis Reynaud, François Moureau.


  • Résumé

    A partir de la mi-XVIe siècle et pendant près de cent ans, les lettres et témoignages offerts à l’attention des lecteurs européens contribuent à créer un « Japon textuel » où viennent s’entrelacer deux histoires : d’une part, celle d’un pays féodal et instable mais accueillant aux influences extérieures ; d’autre part, celle d’âpres rivalités européennes à la fois religieuses et économiques. Mais à partir de 1639, date de la fermeture du Japon aux pays occidentaux, et plus encore au XVIIIe siècle, cet entrelacs prend, par la force des choses, une autre forme, purement intertextuelle cette fois. Objet de la thèse, cette présence du Japon dans les écrits de langue française au XVIIIe siècle témoigne de l’élaboration progressive d’une topique qui tient lieu de connaissance en même temps que de support à un imaginaire « japonisant ». C’est également sur fond de cette méconnaissance que sont parfois développés les thèmes chers à la réflexion philosophique des Lumières - la tolérance, la liberté religieuse, la justice, l’obscurantisme et le despotisme -. Révélateurs du fossé sans cesse grandissant qui se creuse entre la réalité historique japonaise et la représentation qui en est faite par les lettrés français, les documents pris en considération se révèlent également riches en enseignements sur les pratiques d’écriture - et en l’occurrence de réécriture - des auteurs français, sur leur volonté de raisonner à l’échelle du monde mais aussi sur la résistance que la pensée des Lumières opposait aux autres formes de pensée.

  • Titre traduit

    Reality and imagination, Japan as viewed by 18th century France


  • Résumé

    With an interest in the origins of various representations of Japan during the Enlightenment, we have studied three centuries of Japanese history as they relate to the West. Even though in the eighteenth century China was of primary interest, some French authors refer to the Land of the Rising Sun in their texts. This was true even though there was no contact between Japan and the West at that time. Therefore, in order to write about Japan, they had to rely on older texts to obtain information. Because of the particular history of Japan, whose highlights we present, the first reports written by Europeans emanated from the pens of authors from different worlds. First of all Jesuits from Iberian countries (1549-1620) who were mainly concerned with evangelical activities in Japan, wrote about these activities and the difficulties of carrying out their mission. Then, once these missionaries were expelled from the country, Dutch Reformed Church traders, the only ones to live in Japan, offered information on the country. The various paraphrased texts of these authors, copied by the authors of the seventeenth and eighteenth centuries, religious and laity, were used to draw an imaginary Land of the Rising Sun according to the latter group's personal and religious opinions. Japan notably appears in the Encyclopedia of Diderot, and we also noticed that the French writers of the Enlightenment who speak of Japan offer a vision consistent with their way of thinking and their philosophy. They use some subjects about Japan to illustrate a particular theme related to their own philosophical interest.Somehow, whenever they expound on Japan, in the end they are expounding equally on France. Indeed, the issues they raise have a direct relationship with questions such as justice, tolerance, religious freedom, etc.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Réalité et imaginaire, le Japon vu par le XVIIIe siècle français


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Réalité et imaginaire, le Japon vu par le XVIIIe siècle français
  • Détails : 1 vol. (611 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 538-600. Notes bibliographiques. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.