De l'exil au retour : dispositifs de rapatriement et carrières migratoires des retournés congolais (RDC)

par Laurent Lardeux

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Laurence Roulleau-Berger.

Soutenue le 15-09-2011

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) .

Le président du jury était Andrea Rea.

Le jury était composé de Andrea Rea, Michel Agier, Luc Sindjoun, François Laplantine.


  • Résumé

    A l'interface de la sociologie des migrations et de la sociologie politique, la thèse porte sur les migrations de retour des réfugiés congolais à partir des principaux pays d'acceuil l'afrique centrale. loin d'être regardées dans une perspective linéaire et statique entre deux sédentarités mais analysées à partir d'observation in situ et d'entretiens biographiques réalisés pendant près de seize mois dans les espaces d'accueil et de retour, les migrations de retour son intégrées ici dans un espace migratoire dynamique fait d'oppositions et de transactions entre les dispositifs du flux migratoire qui organisent et réglementent les migrations de retour, et les multiples pratiques formelles et informelles du sujet dont les intenses jeux de tension s'inscrivent dans un contexte soutenu de limitation des flux migratoires et l'accroissement de nouvelles formes de mobilité dans l'espace migratoire d'afrique centrale.

  • Titre traduit

    From exil to return : repatriation plan and migratory careers of congolese returnees (DRC)


  • Résumé

    In the interface of the sociology of migration and political sociology, the thesis focuses on return migration of Congolese refugees from the main host countries of central Africa. Far from being observed in a linear and static perspective between two sedentarinesses but analyzed starting from in situ observations and from biographical interviews conducted during 16 months in host and return areas, the migrations of return are integrated in a dynamic migratory space constituted by oppositions and transactions between the biopolitic plans of retention of flows and the circulatory practices of the refugees. The accent is particularly focused on negotiating "biographical crossroads" and migratory careers of refugees from the social, spatial and political capital acquired during the refuge time. How, in these intersections between migratory careers and biopolitical plans, the returnees can define and negotiate their installations in the environment of return ?

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Éditions EHESS à Paris

Retours d'exil : ethnographie des rapatriements de réfugiés en Afrique Centrale


Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Éditions EHESS à Paris

Informations

  • Sous le titre : Retours d'exil : ethnographie des rapatriements de réfugiés en Afrique Centrale
  • Dans la collection : Cas de figure , 41 , 1764-3961
  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • ISBN : 978-2-7132-2502-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [243]-251. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.