Vérité et existence dans la philosophie française contemporaine selon Gabriel Marcel, Louis Lavelle et Jacques Maritain

par Stanislas Ruguduka Baleke

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger.

Soutenue en 2009

à Lyon 3 .


  • Résumé

    La philosophie contemporaine a démontré que la compréhension de la notion de vérité ne devrait plus se limiter à une démarche exclusivement intellectuelle, mais s'élargir à l'ensemble de la vie du sujet. Ce qui implique la prise en compte de son environnement immédiat et lointain, son contexte historique, et sa contingence comme être fini. Contrairement aux systèmes modernes qui ont donné l'illusion d'avoir compris ce qu'est la vérité et de la posséder, nous pensons que, toute recherche exige du philosophe, qu'il postule d'abord à la compréhension de la vérité de sa propre existence. C'est ce qu'ont essayé de faire, Gabriel Marcel, Louis Lavelle et Jacques Maritain. Notre époque a bénéficié d'une réflexion menée par ces philosophe qui ont adopté une posture honnête et authentique, fondée sur l'humilité du chercheur face à la complexité du réel. Ce qui a conduit à la redéfinition de ce concept. Il ne sera plus perçu comme une simple saisie de l'intelligence, fruit de la spéculation objective de la raison, mais une réponse à l'appel d'un Absolu, Inconnaissable et Transcendant. Désormais, tout discours philosophique devra conduire vers un engagement social concret, dans une sincère communication entre les hommes, pour l'avènement d'un monde de dialogue, d'amour, d'espérance et de partage, où chacun accueille l'autre dans sa différence. Ayant limité notre recherche dans l'univers des philosophes français cité plus haut, cette thèse se présente comme un effort de problématisation du concept de vérité aujourd'hui, avec l'expérience existentielle comme postulat de base.

  • Titre traduit

    Truth and existence in contemporary french philosophy according to Gabriel Marcel, Louis Lavelle and Jacques Maritain


  • Résumé

    Contemporary philosophy has demonstrated that the understanding of the idea of truth ought not to be limited any more to a purely intellectual process, but it should encompass the very essence of the subject. This implies taking into account the immediate and distant environment, its historical context and its contingency as a complete being, as opposed to modern systems, which seemed to give the illusion of understanding truth and possessing it. We think that any research requires of the philosopher that he defines the basis of the truth of his own existence. This is what Gabriel Marcel, Louis Lavelle and Jacques Maritain sought to do. Our times have the benefit of the reflection of these philosophers, who in their approach adopted an honest and authentic view based on the humility of the philosopher faced with the complexity of reality. This has led to a redefining of this concept - the fruit of an objective speculation using reason- but an answer to the call of the Absolute, the Unknowable, and Transcendental so that henceforth any discourse must broach upon a social engagement in a sincere communication between men. To bring about a climate of dialogue, love and hope where each individual welcomes the other as different from himself. Having limited our research into the universe of the French philosophers quoted above, this thesis is presented as an attempt to define the problem involved in the concept of truth today , postulating the existential experience as a basic perquisite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 398-416. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Lyon). centre de documentation du LARHRA.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.