L'épreuve de l'argent : une sociologie de la banque et de ses clients

par Jeanne Lazarus

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Luc Boltanski.


  • Résumé

    Que se passe-t-il dans les banques de détail en France au début du 21e siècle? Les stratégies bancaires depuis une vingtaine d'années se sont appliquées à rendre cette activité rentable, transformant la définition du travail des employés de banque, le type de rapport entretenu avec les clients, le type de service rendu, mais ne transformant pas ce bien précieux qui est l'image sociale de la banque comme une institution. De ce fait, la banque est fondée sur une tension normative, issue de ces deux définitions très différentes qui produisent des définitions concurrentes du travail bien fait pour les employés mais aussi du bon client comme du bon comportement budgétaire. La banque est le lieu d'une épreuve, c'est-à-dire un moment d'incertitude au cours duquel les forces en présence se révèlent L'épreuve fait apparaître les compétences des personnes, et les pousse à désigner, juger, qualifier ou justifier ce qui se passe: dans la rencontre entre banquier et client, ces actions sont permanentes, tant il est important de se mettre d'accord sur la justice des qualifications. Le plan de la thèse suit le client dans sa rencontre avec la banque: la première partie retrace l'histoire des liens entre banques et clients depuis la fin de la seconde guerre mondiale, dessinant le cadre de l'échange. La seconde analyse « ce avec quoi le client arrive» dans la banque et la façon dont celle-ci s'en saisit. C'est ensuite aux outils proposés par la banque que nous nous intéressons: quel est leur discours normatifs? Enfin, la dernière partie observe le client éprouvé, ayant mesuré la variabilité des règles de la banque et élaboré des stratégies de résistance.

  • Titre traduit

    The money trial : A sociology of the relationship between banks and customers


  • Résumé

    The penetration of banking services throughout French society -what historians have called bancarisation -is a relatively recent phenomenon. Broadly speaking bancarisation refers to the fact that the bank account became a necessity for domestic money management. This had the overall effect of incorporating ail social classes into the retail banking system. I am interested in the normative consequences that bancarisation and banking modernisation have for the management of money: how do banks evaluate their customers and what are the broader social consequences those evaluations ? This is particularly interesting when it comes to the question of credit where an evaluation of the worth of the customer translates into precise monetary amounts. Research shows that the moral diffused by banks is contradictory and quite inarticulate. Banks regularly transmit conflicting moral injunctions according to the way they treat their customers and the products they sell. They sometimes seem 10 promote thrift and austerity whereas other times they accept overdraft and large spending. In fact there is a high degree of variability in bank rules depending on which customer is being dealt with. Bankers sometimes embody merchant role, sometimes they act as advisors and sometimes as censors. Moral issues are still alive in banking and it is especially visible in French banking. They refer to different order of worth: industrial, commercial but also civic and domestic. I try to analyze those complex situations and show what is in play in face to face relationship between bankers and customers.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Calmann-Lévy à Paris

L'épreuve de l'argent : banques, banquiers, clients


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (588 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.[561]-580. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-73

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Calmann-Lévy à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'épreuve de l'argent : banques, banquiers, clients
  • Détails : 1 vol. (418 p.)
  • ISBN : 978-2-7021-4271-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 397-[411]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.