Les gravures rupestres de Cerdagne (Pyrénées Orientales) de la fin de l'Âge de Fer à l'époque contemporaine : corpus, approches chronologique, spatiale et culturelle

par Pierre Campmajo

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Jean Guilaine.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Avec ses 9940 gravures réparties sur quarante sites, la Cerdagne possède un corpus suffisamment abondant pour aborder les problèmes de chronologie que pose ce type de vestiges. Les plus anciennes gravures datent de la période ibère vers la fin du 3 e siècle av. J-C, avec les écritures comme traceurs chronologiques. Le Moyen Age central est aussi parfaitement reconnu grâce aux vêtements, armes des hommes et harnachements des animaux. L'approche chronologique prend en compte les phénomènes consécutifs à la durée des sites, dont certains montrent des proximités, des mélanges de motifs d'époques différentes. Envisagés comme des marqueurs de territoire, les sites sont appréhendés sous l'angle de leurs relations avec des points spécifiques du paysage. Enfin, ce regard sur la spécificité des emplacements des gravures étaie ou au moins permet de mieux cadrer une approche symbolique.

  • Titre traduit

    Rupestrian engravings of Cerdagne (Eastern Pyrenees) from the end of the Iron Age to the Contemporary Age : corpus, chronological, spatial and cultural approaches


  • Résumé

    With its 9940 engravings established on forty sites, the Cerdagne possesses a corpus plentiful enough to approach the problems of chronology which arise with this type of vestiges. The most ancient engravings date from the Iberic period in the end of the 3rd century BC, with writings as chronological tracers. The central Middle Age is also perfectly recognized thanks to the clothes and weapons of men and the harnesses of animals. The chronological approach, also has to take into account the phenomena consecutive to the duration of sites. Some of them indeed, show nearnesses or even mixing of motives, a priori from different periods. Envisaged like markers of territory, the sites can be understood according to their relations with specific points of the landscape. Finally, this approach on the specificity of the places of engravings can back up or at least allow to define better a symbolic approach.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Éd. Trabucaire à Canet-en-Roussillon

Ces pierres qui nous parlent : les gravures rupestres de Cerdagne, Pyrénées-Orientales, de la fin de l'âge du Fer à l'époque contemporaine : corpus, approches chronologiques, spatiale et culturelle...


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1240 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 1196-1223. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?