Sémiogénèse de la langue des signes française : étude critique des signes de la langue des signes française attestés sur support papier depuis le XVIIIe siècle et nouvelles perspectives de dictionnaires

par Françoise Bonnal

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Andrée Borillo et de Christian Cuxac.

Soutenue en 2005

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Notre recherche sémiogénétique (origines de la création des signes de la LSF) a permis d'établir un Trésor de la LSF, corpus en majorité inédit des signes attestés depuis le XVIIIe, surtout dans des Dictionnaires. Liée au rayonnement de la VLSF, cette étude lexicologique légitime une lexicographie historique et une linguistique diachronique de la LSF ; une linguistique comparative des LS. L'approche phylogénétique (histoire évolutive des signes) montre une économie linguistique, l'homéostasie, équilibrant processus d'érosion des signes et de systématisation iconique. Les signes standard gardent ainsi une latence iconique permettant la réversibilité des visées (grande iconicité, moindre iconicité). Elle amène à redéfinir le signe au niveau sublexical (morpho-phonétique iconique) et au niveau lexical (iconon : étymon iconique du signe s'informant dans le phylum : racine morphosémantique, matrice iconique générant des familles). Nous pouvons ainsi proposer de nouveaux dictionnaires.

  • Titre traduit

    Semiogenesis of French Sign Language : Critical study of paper-drawn up signs as far back as the eighteenth century and projection on dictionaries to come


  • Résumé

    Our semiogenetic research (the origins of FSL signs) has enabled us to establish the Treasury of FSL, a corpus of mainly previously unpublished attested signs since the eighteenth century, especially in Dictionaries. Related to the influence of OFSL, this lexicological study justifies a historical lexicography and a diachronic linguistics of FSL; a comparative linguistics of SL. The phylogenetic approach (the history of the evolution of signs) shows a linguistic economy, homoeostasis, which is a balancing process of the erosion of signs and of the systematization of icons. The standard signs thus retain an iconic latency which allows them to make their aims reversible (higher or lower iconicity). It brings us to redefine the sign on a sublexical level (an iconic morpho-phonetics) and on a lexical level (iconon: iconic etymon of the sign taking shape in the phylum: a morphosemantic root, an iconic matrix generating families). We may then offer new dictionaries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (612 f., 534 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 576-612

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 800.9 BON

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.