Modéliser les activités cognitives des hommes du paléolithique

par Isabelle Saillot

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Marylène Patou-Mathis.

Le jury était composé de Henry de Lumley, Denis Vialou, Emmanuel Sander, Marylène Patou-Mathis, Jean-François Richard.

Les rapporteurs étaient Paul Boutié, Jean Combier.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'analyse sémantique du comportement de subsistance est une modélisation des capacités cognitives humaines anciennes utilisant une méthode de psychologie cognitive des actions finalisées. Le comportement de subsistance est analyse comme une tache cognitive, par ses objets et leurs propriétés. Les objets sont les parties de l'animal : os, viande, moelle, etc. Les procédures qui s'y appliquent sont des gestes de traitement : fragmenter, strier, etc. , ou encore des buts : alimentation, outil, par exemple. Un logiciel restitue sous forme graphique les liens établis par le préhistorien entre chaque objet et les procédures qui lui ont été appliquées par les préhistoriques. Ce graphe est un réseau sémantique d'actions, et permet de rigoureuses interprétations sur la modélisation et l'évolution de la paléo cognition : catégorisation, fluidité cognitive, analogie, taches prioritaires, fonctionnement modulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 115 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2001 -- 01
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.