La liste civile de napoleon iii : le pouvoir imperial et les arts

par Catherine Granger

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Michel Leniaud.

Soutenue en 2000

à Paris, EPHE .


  • Résumé

    Comme tous les souverains francais depuis louis xvi. Napoleon iii toucha durant son regne une allocation financiere. Appelee liste civile. Et jouit d'une dotation composee de plusieurs palais situes a paris et en province. Du gardemeuble de la couronne. Des manufactures des gobelins. De beauvais et de sevres. Et des musees du louvre. Du luxembourg et de versailles. Que fit l'empereur de sa listecivile ? il accorda de nombreuses subventions a des gens dans le besoin. A des chercheurs : comme la loi l'y obligeait. Il pourvut a l'entretien de sa dotation mais il fit aussi de nouvelles constructions : il crea le musee des antiquites nationales de saint-germain-enlaye et le musee des souverains. Qui fut supprime en 1872. Il se constitua. Tout comme l'imperatrice. Une collection de tableaux et sculptures modernes. Principalement par des achats au salon. Le comte de nieuwerkerke etait charge des acquisitions destinees aux musees s'il sut enrichir le louvre par des achats prestigieux. Malgre un budget reduit. Il ignora des artistes contemporains importants. Deja reconnus. Apres 1870. Le sequestre fut mis sur les biens de la famille imperiale. Et un long litige l'opposa a l'etat sur la propriete des objets d'art un grand nombre de tableaux et de sculptures furent restitues a l'imperatrice. Tandis que les collections d'armures de pierrefonds et le musee chinois de fontainebleau furent restitues a l'etat. Cette etude est completee par la liste des tableaux et sculptures modernes acquis par la liste civile.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par École des Chartes à Paris

L'empereur et les arts : la liste civile de Napoléon III


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 779 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 474 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 121 1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3115
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4909
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 121
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par École des Chartes à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'empereur et les arts : la liste civile de Napoléon III
  • Dans la collection : Mémoires et documents de l'École des Chartes , 79 , 1158-6060
  • Détails : 1 vol. (V-866 p.-[48] p. de pl. en noir et en coul.)
  • ISBN : 2-900791-71-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 808-824. Notes bibliogr. Chronol. p. [771]-774. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.