Le néolithique ancien entre Rhône et Ebre : analyse des céramiques décorées

par Claire Manen

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Jean Guilaine.

Soutenue en 2000

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'avancée des recherches n'a de cesse de démontrer l'important polymorphisme caractérisant les premières sociétés agro-pastorales du sud de la France et, à une échelle plus large, de la Méditerranée occidentale. La constitution d'un corpus de référence d'assemblages céramiques homogènes et le traitement de leurs caractéristiques stylistiques par le biais de l'analyse quantitative m'a permis de proposer un nouveau cadre chrono-culturel du néolithique ancien entre Rhône et Ebre. Le schéma développé comporte trois grandes phases chronologiques. La première phase voit l'implantation des facies à céramiques imprimées sur les cotes languedociennes et catalanes. Ceux-ci s'expriment au travers de caractéristiques stylistiques variées qui suggèrent la multiplicité de leur origine. L'articulation chronologique des différents facies. Impressa, néolithique ancien a sillon d'impressions, cardial ancien, reste a débattre. La deuxième phase identifiée voit l'évolution en parallèle de deux styles céramiques, cardial récent et épicardial ancien, dont l'interprétation en termes culturels est la plus probable. Devant l'absence de réelle exclusion géographique, la compréhension de cette cohabitation reste délicate. L'épicardial ancien propose une répartition assez restreinte, principalement centrée sur le Languedoc, avec quelques points intrusifs dans le nord de la catalogne. L’explication du développement de cette individualité languedocienne reste sans réponse. La troisième et dernière phase chronologique voit, au contraire de la précédente, une homogénéisation stylistique de la décoration céramique. La répartition géographique de l'épicardial récent montre l'exploitation, a des fins agricoles ou pastorales, de territoires de plus en plus éloignés du littoral. Cette phase d'homogénéisation pourrait être mise en relation avec une augmentation démographique facilitant les contacts entre groupes. Ce modèle est ensuite confronte a ceux élaborés pour l'ensemble de la Méditerranée occidentale, ce qui permet de confirmer le caractère polymorphe du néolithique ancien notamment par l'analyse d'autres sources d'informations concernant l'économie de subsistance, les échanges ou les structures d'habitat.

  • Titre traduit

    The early neolithic between the Rhone and the Ebro : analysis of decorated ceramics


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 781 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 598 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?