Thomas Becon : catéchète, ou homme de lettres ?

par Christian Jérémie

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Pierre Janton.

Soutenue en 1997

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    T. Becon, réformateur anglais du 16e, chapelain de Thomas Cranmer, mort au début du règne d'Elisabeth I, après avoir connu les persécutions sous Henri VIII et l'exil sous Marie, a été un auteur prolixe. Or, la critique littéraire est presque muette à son sujet. Pourtant, si ses ouvrages, tous religieux, sont des oeuvres d'édification, de dévotion, ou de propagande protestante, ils offrent une excellente image de l'art du discours et de la pratique de la rhétorique au 16e. Sa maîtrise de la rhétorique amène à voir dans son catéchisme en particulier, long dialogue entre un père et son fils par questions et réponses sur les grandes vérités de la foi, une authentique oeuvre d'art. Cette création majeure du 16e, le "catechism", possible héritier d'autres genres didactiques florissannts au Moyen âge, comme la disputatio et les manuels de bonne conduite, dernière d'une longue tradition d'enseignement de la foi remontant à l'église primitive, est transfigurée par l'art et la technique de Becon en une authentique oeuvre d'art. Que ce soit dans les différentes structures de la question du père, visant simplement à donner la parole à l'interlocuteur, ou débouchant sur l'énoncé de la doctrine et sur la réfutation des doctrines adverses ; ou bien dans les effets esthétiques créés par les figures du dialogue lui-même dans le partage du discours, sorte de duo verbal que l'on propose d'appeler "diaphonie" ; ou encore dans les structures de la réponse cherchant à montrer l'objet du discours, à démontrer sa validité et à sensibiliser le lecteur à la saveur de ce même discours en suscitant son imagination et son émoi, les catégories de la rhétorique classique, instruire, plaire, toucher, s'épanouissent en une floraison de figures qui font du "catechism" l'espace textuel où le catéchète se fait homme de lettres

  • Titre traduit

    Thomas becon


  • Résumé

    Thomas becon, the 16th century english reformer chaplain to thomas cranmer, was persecuted under henry viii, went into exile under mary, and died at the beginning of elizabeth's reign, having written an enormous amount of works. Nevertheless, literary criticism does not seem to have taken notice. Yet, if all his writings, all of them religious, are works of edification, devotion, and protestant propaganda, they afford an excellent image of the art of discourse and rhetorical practice in the 16th c. Becon's rhetorical mastery makes his catechism in particular, a long dialogue between a father and his son by questions and answers about the truths of christian faith, a genuine work of art. Catechism, a major 16th century creation, perhaps heir to other didactic genres that flourished in the middle-ages like the disputed question or disputatio and the curtsy books or books of manners, belongs to a long tradition of education in the christian faith going as far back as the primitive church. It was now transfigured by becon's technique into a work of art. Whether first in the various structures of the father's questions, simply leading to his interlocutor's speaking in turn, or else aiming at the latter's exposing his doctrine or his confuting his opponents; or secondly in the aesthetic effects created by the figures in the dialogue itself, especially in the shared acts of speech and discourse, that sort of verbal duet which may be called, it is suggested, diaphony; or finally in the structures of the answers showing the object of discourse, proving its validity, and giving the reader a taste for it by arousing his imagination and emotion, the categories of classical rhetoric, docere, placere, movere, develop and flower into a wealth of figures which cause the catechism to be the textual opportunity for the catechist to reveal himself as a man of letters

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1221 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 1154-1204. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°1936

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997CLF20019
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.