Le fonds pour l'environnement mondial : genese, fonctionnement et fondements theoriques : le secteur energetique colombien comme illustration du concept du cout incremental

par CARLOS MARIO RIOS VELILLA

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Charles Hourcade.

Soutenue en 1995

à Paris, EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these analyse le fonds pour l'environnement mondial (fem), mecanisme financier de la banque mondiale, le programme des nations unies pour le developpement (pnud) et le programme des nations unies pour l'environnement (pnue). Son principe d'intervention ne comporte aucun volet de financement des investissements traditionnels des pays en developpement. Il s'agit, a contrario, d'inciter ces derniers, dans leurs choix d'investissement, a privilegier des options plus favorables a l'environnement global, au moyen d'une compensation financiere recouvrant l'eventuel surcout entraine par ce (ou ces) choix. Nous exposons donc la genese et le fonctionnement de ce fonds en insistant sur les principes, les criteres et les priorites dans la selection des projets ce qui nous amene a confronter quelques debats theoriques inherents au processus de selection des projets. Parmi ces debats theoriques nous <convoquons> la theorie de la decision qui nous recommande la diversification du risque a travers le choix d'un portefeuille optimal, permettant, in fine, de valider le besoin d'un equilibre geographique et thematique dans la selection des projets. Nous accordons aussi une place aux approches quantitative et monetaire pour l'estimation du benefice global d'un projet, ainsi que le debat sur le taux d'actualisation a adopter; debats qui ont ete au centre de la phase pilote du fem (19911994) : phase que cette these se donne comme tache d'analyser. Nous exposons le concept du cout incremental et le programme prince (program for measuring the incremental cost) dont l'objet revient a estimer ce cout et a mener de front les debats methodologiques consecutifs a l'adoption de ce concept. Enfin, nous illustrons l'estimation du cout incremental a partir de la presentation de quatre strategies alternatives pour le secteur energetique colombien au cours de la periode 1994-2007. Nous concluons par rappeler la necessite de mieux prendre en compte une approche strategique a long terme dans le choix de criteres de selection des programmes et des projets dans le cadre d'un mecanisme comme le fem.

  • Titre traduit

    The global environment facility : creation, operation and theoretical debate. the colombian power sector as an illustration of the incremental cost concept


  • Résumé

    This thesis analyses the global environment facilty (gef), financial mechanism admistrated by the world bank, united nations developement proram (undp) and united nations of environment program (unep). The aim of this mechanism is to finance the incremental cost to take into account projects who are respectful of the global environment. We will present the gef creation, operation, principles and criteria for the selection projects. We will also present somme theoretical discussion which are in the center of the decision of which projects to finance. The analysis covers the pilot phase of this financial mechanism which includes the period 1991-1994. We will present the "incremental cost" concept and we will finish the thesis by illustrating this concept through the colombian power sector and his expansion perspectives to the 19942007 period. We conclude by proposing to include a more dynamic criterias through a long term approach to the project selection which would allow to find a greater synergie between environment and developement : main objectif of the gef.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?