La bête singulière : chrétiens et juifs autour du cochon

par Claudine Vassas

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean Guilaine.

Soutenue en 1992

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Partie d'une analyse des pratiques d'elevage conduite sur un terrain sud-europeen mais integrant la production europeenne dans son ensemble, la recherche met en evidence une "nature" paradoxale du cochon construite par les societes qui l'elevent et le mangent. Alors meme qu'on lui confere le statut d'enfant de la maison, l'animal, au travers d'un riche ensemble de mythes d'origine qui raconte que les cochons sont des enfants juifs metamorphoses, est assimile a celui qui, a l'interieur de la chretiente, incarne l'alterite la plus irreductible : le juif. L'exploration de chacun des poles de ce triangle relationnel, toujours saisis dans des jeux d'equivalences et d'oppositions, conduit a redefinir les identites des uns et des autres. Dechiffre en "cle de cochon" le discours interpretatif tenu sur les juifs - sa nature, ses rites, sa religion - implique qu'a leur tour le cochon et l'enfant dont la "nature" juive est postulee soient purifies, reconquis par des manipulations symboliques ayant pour fonction de les faires chretiens.

  • Titre traduit

    The singular beast : christians, jews and the pig


  • Résumé

    Based on a study of herding practices adopted in a south european domaine, yet integrating european production generally, this research highlights the paradoxical nature of the pig such as those societies recring and eating it have developed. Whereas on one side it attains the status of a child of the household, this animal, through a rich network of mythical origins narrating the metamorphosis of jewish children into pigs, becomes assimilated with that beeing of irreducible difference to the christian world : the jew. By exploring the remote angles of this triangular relationship, analysed through their interplay of equivalence and opposition. Decoded in "the key of pig", the interpretive discourse held on the jew : his nature, rites and religion implies that the pig and the child, whose jewish nature is assumed, should each be purified and regained by symbolic manipulations aimed at christianizing them. The main biographical rites of christianism, and also the treatment of the pig, its blood and bones, on the day of sacrifice, whole calendar inscription - the birth and resurrection of christ gains added significance, repeat this rebirth and reestablishing rupture.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1993 par Gallimard à [Paris]

La bête singulière : les juifs, les chrétiens et le cochon


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XV-580 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?