Il y a plus de choses dans la salle et sur la scène que n’en montre votre scénographie : Étude spatiale et iconographique du « théâtre populaire » à partir des expériences de Firmin GÉMIER : Festivals suisses, TNAG, Œdipe Roi de Thèbes (1903-1919) ; Jacques COPEAU : Savonarola, Florence (1935) ; Jean VILAR : La Tragédie du Roi Richard II, Avignon (1947)

by Cécilia Ferrari

Doctoral thesis in Arts du Spectacle

Under the supervision of Anne Surgers.

  • Alternative Title

    There are more things in the room and on the stage which shows your scenography : Spatial and iconographic study of the " popular theater " from Firmin GÉMIER’s experiences: Swiss Festivals, TNAG, Œdipe Roi of Thebes ( 1903-1919 ); Jacques COPEAU: Savonarola, Florence ( 1935 ); Jean Vilar: the Tragedy of King Richard II, Avignon ( 1947 )


  • Abstract

    Between the end of the XIX century and the beginning of the XX century, many theater’s men call the audience they want to reunite as peuple and their theater as théâtre populaire. Their major interest is the research of a space capable to transmit the equality of the democratic society. In order to offer to everyone a good view of the stage, they choose the Bayreuth’s Festspielhaus as a reference model: the entire public is in front of the stage in the middle of darkness. Who’s the peuple that you place in that kind of space where spectators can’t almost have no exchange and where everyone is fascinated by the stage? In order to answer this question, the thesis proposes to study the dessin (room and scenography’s project) of a popular spectacle to better understand the dessein (acceptation of the word « populaire »). Thanks’ to a typological grid that analyzes the stage, the room and the scenography, the study will bring us to the Firmin Gémier’s experiences (1903-1919) and Jacques Copeau’s work for Savonarola (1935). These examples show the frontal model’s crystallisation for a reception of the image-screen proposed by the new figure of the metteur en scène. The grid is the used with Jean Vilar’s work, La Tragédie du Roi Richard II (1947); a spectacle that doesn’t uses neither the frontal model nor the illusionist image. Becoming the régisseur of « ilimitated stage » and of a polysomic image given to the spectator, Vilar allows to pass from a passive reception to an artistic invention. The acceptation given to the word peuple read in the scenography: if we change the dessin, the dessein also changes, or vice versa.


  • Abstract

    Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, plusieurs hommes de théâtre désignent le public qu’ils visent à rassembler par le terme peuple et leur théâtre par l’expression théâtre populaire. Leur attention se concentre sur la recherche d’un espace traduisant l’égalité propre à la société démocratique. Afin d’offrir à tous une bonne visibilité de la scène, ils choisissent le Festspielhaus de Bayreuth comme modèle de référence : le public est disposé face à la scène et la salle est plongée dans l’obscurité. Qui est le peuple que l’on place dans ce type d’espace où les échanges entre les spectateurs sont réduits et où chacun est fasciné par l’image scénique ? Pour répondre à cette question, la thèse propose d’étudier le dessin (projet de la scène et de la salle) de quelque spectacle populaire pour en mieux comprendre le dessein (acception du terme « populaire »). Grâce à l’élaboration d’une grille typologique analysant la scène, la salle et la scénographie, l’étude porte sur les expériences de Gémier (1903-1919) et le travail de Copeau pour Savonarola (1935). Ces exemples attestent la cristallisation du modèle frontal pour une réception de l’image-écran proposée par la figure naissante du metteur en scène. La grille est ensuite appliquée à une régie de Jean Vilar, La Tragédie du Roi Richard II (1947), spectacle n’utilisant ni le modèle frontal ni l’image illusionniste. En se faisant le régisseur d’une « scène illimitée » et d’une image polysémique confiée au spectateur, Vilar permet de passer de la réception passive à l’invention artistique. L’acception donnée au mot peuple se lit dans la scénographie : si l’on change de dessin, le dessein change aussi, ou vice versa.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 2 vol. (651 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 560 ref. Index

Where is this thesis?

  • Library : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Available for PEB
  • Odds : THESE CAEN L 2014 FERRARI B1
  • Library : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Available for PEB
  • Odds : THESE CAEN L 2014 FERRARI B2
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.