Les résidences aristocratiques dans le Comtat Venaissin (XIVe-XVe siècle)

par Coline Polo

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Guido Castelnuovo.

Le président du jury était Hélène Débax.

Le jury était composé de Philippe Bernardi, Laurent Schneider.

Les rapporteurs étaient Valérie Theis, Laure Verdon.


  • Résumé

    Les résidences aristocratiques du Comtat Venaissin sont d’importants marqueurs de la prééminence sociale qui restent, pourtant, difficiles à appréhender. Aussi, afin d’apporter un éclairage sur le sujet, nous avons placé ces résidences au centre de notre thèse. Cette dernière a pour objectif d’identifier ces habitations et d’étudier leurs caractéristiques. Pour réaliser cette recherche, nous avons étudié les conséquences de l’ancrage comtal, puis pontifical, sur l’organisation des seigneuries, l’installation de nouveaux lignages et le renouvellement de l’aristocratie locale. Il s’agissait de comprendre les évolutions de l’habitat liées aux choix résidentiels des grandes familles seigneuriales dans un contexte d’insécurité et de guerre entre 1350 et 1450, puis de reprise économique dès la seconde moitié du XVe siècle. La prise en compte du contexte local tout au long de ces deux siècles permet de déterminer comment les choix résidentiels participent à l’élaboration d’un mode de vie aristocratique. L’habitation est appréhendée comme l’expression d’une identité, d’un mode de vie et d’un attachement à un lieu. Elle est également abordée sous ses multiples formes architecturales. La réflexion initiale sur leurs typologies (tour, maison-tour, maison-salle, maison, bastide, château) est complétée par l’étude de leur matérialité. Les catégories de matériaux utilisés dans les constructions, les décors et l’ameublement sont ainsi analysés. Dans cette thèse, un inventaire rassemblant 100 résidences aristocratiques comtadines a été réalisé, afin d’apporter une connaissance approfondie des pratiques résidentielles de l’aristocratie. Cet inventaire répertorie, décrit et analyse les données issues des textes, des documents iconographiques, des interventions archéologiques et de nos observations sur le terrain. La confrontation de ces données a permis de saisir les évolutions du statut, de la forme et de l’utilisation des résidences aristocratiques entre le XIVe et le XVe siècle.

  • Titre traduit

    Aristocratic residences in the Comtat Venaissin (14th - 15th century)


  • Résumé

    The aristocratic residences of the Comtat Venaissin are important markers of social pre-eminence, yet they remain difficult to understand. In order to shed light on the subject, we have placed these residences at the very centre of our thesis. The aim of this thesis is therefore to identify these residences and to study their characteristics. To conduct this research, we studied the consequences of countal and then papal anchorage on the organisation of seigneuries, the establishment of new lineages and the renewal of the local aristocracy. More specifically, this thesis illuminates the changes in the habitat in relation to the residential choices of the great seigniorial families in a context of insecurity and war between 1350 and 1450, followed by an economic recovery from the second half of the 15th century. Taking into account the local context throughout these two centuries makes it possible to determine how residential choices contributed to the development of an aristocratic way of life. Residences are seen as the expression of an identity, a way of life and an attachment to a particular place. They are also approached in terms of their multiple architectural forms. The initial reflection on their typologies (tower, tower-house, hall-house, house, manor, castle) is also completed by the study of their materiality. The categories of materials used in the constructions, the decorations and the furnishings are thus analysed. In this thesis, an inventory of 100 aristocratic residences in the Comtadine region has been compiled to provide an in-depth knowledge of the residential practices of the aristocracy in the period under scrutiny. This inventory lists, describes and analyses data from texts, iconographic documents, archaeological interventions and our own observations on the field. The process of comparing and contrasting these data has made it possible to understand the changes in the status, form and use of aristocratic residences between the 14th and 15th centuries.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.