Prévalence et expression des systèmes de sécrétion de type III et de type IV et de leurs effecteurs chez Pseudomonas aeruginosa

par Thibaud Boulant

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Thierry Naas.

Le président du jury était Alban Le Monnier.

Le jury était composé de Patrick Plésiat, Ina Attree-Delic, Isabelle Martin-Verstraete, Julien Buyck.

Les rapporteurs étaient Patrick Plésiat, Ina Attree-Delic.


  • Résumé

    Pseudomonas aeruginosa, cause majeure d'infections nosocomiales et d'affections respiratoires chroniques chez les patients atteints de fibrose kystique, sécrète une vaste gamme de protéines impliquées dans la virulence. P. aeruginosa code pour trois systèmes de sécrétions de type VI (T6SS), H1, H2 et H3-T6SS, parmi lesquels le H1-T6SS est le mieux caractérisé et est principalement impliqué dans la libération de toxines pour tuer des concurrents bactériens.Etat de la technique : Récemment, deux phospholipases D (Pld), PldA et PldB sécrétées par le T6SS, ont été identifiées comme effecteurs du règne des virulences, provoquant à la fois la destruction des concurrents bactériens et leur internalisation dans des cellules non phagocytaires. PldA et la PldB sont sécrétées via le H2 et H3-T6SS, respectivement. Ces deux facteurs de virulence sont codés dans deux groupes distinctes de pld qui ne sont pas présentes dans tous les isolats de P. aeruginosa.Objectifs: Notre étude devrait (i) déterminer la prévalence des deux groupes de Pld parmi les isolats de P. aeruginosa responsables de l'infection humaine par rapport aux souches environnementales, (ii) disséquer l'activation de la voie de signalisation médiée par Pld lors de l'entrée de P. aeruginosa, (iii) trouver des inhibiteurs de la PldA et de la PldB qui pourraient bloquer l'internalisation des cellules de P. aeruginosa.Aspects innovants du projet: dans le contexte de l’émergence rapide de souches de P. aeruginosa résistantes aux médicaments, le développement de méthodes alternatives (par exemple, des inhibiteurs de virulence) pour traiter les patients infectés devient crucial.

  • Titre traduit

    Prevalence and expression of Type III and Type VI secretion systems and their effectors in Pseudomonas aeruginosa


  • Résumé

    Pseudomonas aeruginosa, a major cause of nosocomial infections and chronic respiratory diseases in cystic fibrosis patients, secretes a wide range of proteins involved in virulence. P. aeruginosa, encodes three type VI secretion systems (T6SS), H1-, H2- and H3-T6SS, of which the H1-T6SS is best characterized and is mainly involved in delivering toxins to kill bacterial competitors.State-of-the art: Recently, two T6SS-secreted phospholipases D (Pld), PldA and PldB, were identified as trans-kingdom virulence effectors, triggering both killing of bacterial competitors and internalization into non-phagocytic cells. PldA and PldB are secreted via H2- and H3-T6SS, respectively. These two virulence factors are encoded within two distinct pld clusters that are not present in all P. aeruginosa isolates.Objectives: Our study should (i) decipher the prevalence of the two pld clusters in P. aeruginosa isolates responsible for human infection compared to environmental strains, (ii) dissect the signalling pathway activation mediated by Pld during P. aeruginosa entry, (iii) find inhibitors of PldA and PldB that might block P. aeruginosa cell internalisation.Innovative aspects of the project: In the context of the rapid emergence of pandrug resistant P. aeruginosa strains, the development of alternative ways (e.g. virulence inhibitors) to treat infected patients becomes crucial


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DiBISO. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.