Essays in Political Economics : On the Determinants and Patterns of Voter Turnout

par Alberto Grillo

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe De Donder.

Soutenue le 19-05-2020

à Toulouse 1 , dans le cadre de Toulouse School of Economics , en partenariat avec TSE-R (Toulouse) (équipe de recherche) .

  • Titre traduit

    Essais en économie politique : sur les déterminants et caractéristiques de la participation électorale


  • Résumé

    Cette thèse se compose de trois chapitres en économie politique. Le thème central qui relie les chapitres est l'analyse de la participation électorale. Le premier chapitre étudie la participation au vote et les stratégies des candidats dans un modèle de compétition politique. La motivation étique à participer au vote est mise en relation avec l'abstention motivée par l'indifférence ou l'aliénation - celle de citoyens qui se placent à la même distance de tous les candidats ou trop loin de chacun d'eux. Contrairement au théorème de l'électeur médian, les candidats s'éloignent du centre si les citoyens sont polarisés et enclins à l'aliénation. Ils proposent ainsi des politiques extrêmes pour mobiliser leurs supporters à participer. Au niveau individuel, l'analyse montre comment les électeurs peuvent partager les coûts de vote pour leur candidat, en fonction de l'intensité de leur préférence. Les résultats de statique comparée sont conformes à l’évidence empirique sur la participation électorale et sur la polarisation des électeurs et des candidats. Le deuxième chapitre est motivé par l'évidence d'un effet « bandwagon » dans les jeux de vote expérimentaux, souvent dû à un taux de participation plus élevée parmi les membres de la majorité. Cette évidence est cependant en contraste avec le modèle du vote pivot, qui prédit un taux de participation plus élevé au sein du groupe minoritaire, dû à une plus haute probabilité d'être décisif. L'article résout cette contradiction en montrant qu'un effet bandwagon peut être généré par des fonctions d'utilités concaves, ce qui rend la participation électorale plus coûteuse pour les supporters du probable perdant. L'analyse établie ainsi le rôle de l'aversion au risque comme déterminant d'un effet bandwagon. Le troisième chapitre étudie un modèle de vote dans lequel les électeurs s'intéressent à la légitimité du gouvernement formée par le groupe gagnant. Une mesure de « mandat légitime » est introduite en fonction de la marge de victoire et du taux de participation total. Le résultat principal montre que la relation entre légitimité et taux de participation peut être renversée à l'équilibre : une augmentation de l'importance de la participation peut ainsi la réduire tout en augmentant la légitimité du mandat. Cet effet est issu d'un changement de taux de participation des groupes concurrents, ce qui amène à une marge de victoire plus élevée à la majorité. Le modèle offre une justification additionnelle à un effet bandwagon, dû à une faible participation de citoyens qui ne veulent pas contribuer à la légitimité d'un gouvernement adverse.


  • Résumé

    This thesis consists of three chapters in political economics. The central theme spanning all chapters is the analysis of voter turnout. This first chapter studies voter turnout and candidates' strategies in a spatial model of political competition. The framework combines citizens' ethical motivation to vote with abstention due to indifference and alienation, i.e. from voters equally close to the competing candidates or too far from all of them. In contrast to a median voter result, candidates diverge from the center if voters are polarized and prone to alienation, by proposing radical policies as a mobilization strategy to increase their supporters' turnout. The analysis of participation at the individual level sheds light on how ethical supporters can share the costs of voting for their candidate, depending on the intensity of their preference. Comparative statics results are in line with the empirical evidence on electoral participation and polarization of voters and candidates. The second chapter is motivated by the evidence of bandwagon effects in voting experiments, driven by higher turnout rates among the members of the majority group. This evidence is, however, in contrast with a standard pivotal voter model of electoral participation, which predicts that minority supporters should participate at a higher rate, given the higher probability of casting a pivotal vote. The model reconciles this discrepancy by showing that a bandwagon effect can be generated within the pivotal voter model by concavity in the voters' utility function, which makes electoral participation more costly for the expected loser supporters. Given the strict relationship between concavity and risk aversion, the paper establishes the role of risk aversion as a determinant of bandwagon. The third chapter studies a model of costly voting in which citizens care about the legitimate mandate of the government formed by the winning group. Such a measure of mandate depends on both the margin of victory and the total turnout rate. The main result highlights that the supposed positive relationship between turnout and mandate can be reversed in equilibrium: an increase in the relative importance of turnout for the mandate can decrease the former but increase the latter, moving the two variables in opposite directions. The mechanism at play is a shift in the relative participation of the competing groups, which yields a higher margin of victory for the majority group. The model offers an additional reason for a bandwagon effect, due to the lower participation of minority voters who do not want to increase an opposing government's mandate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.