Sémiotique et poésie populaire chinoise : analyse sémiolinguistique de la ballade Le paon vole vers le sud-est

par Shuang Li

Thèse de doctorat en Langue française

Sous la direction de Jean-Léo Léonard.

Soutenue le 03-02-2020

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Joëlle Ducos.

Le jury était composé de Anne Hénault, Sophie Wauquier-Gravelines.

Les rapporteurs étaient Hong miao Wu, Pierre Johan Laffitte.


  • Résumé

    Cette thèse opère la rencontre entre la sémiotique française contemporaine, dite « l’école de Paris » et la littérature populaire chinoise traditionnelle. L’idée principale porte sur la démonstration déductive de l’application des modèles et des concepts opératoires en sémiotique à une ballade chinoise datant du troisième siècle après J.-C. : le paon vole vers le sud-est. Étant donné les spécificités de la langue chinoise et de la forme versifiée du texte, notre étude s’efforce de mettre en lumière également, par-delà l’analyse du discours, différentes facettes de l’expression de la langue chinoise (écriture et phonologie) aussi bien que de la forme canonisée poétique (vers réguliers) ainsi que la structure métrique de la ballade. L’analyse du texte suit rigoureusement les approches élaborées et mises en pratiques par Algirdas Julien Greimas et l’école de Paris, qu’il a formée, dans un cadre structuraliste. Pour ce faire, quatre dimensions de la problématique sémiotique sont successivement interrogées : dimension narrative, dimension sémantique, dimensions du sensible et de l’énonciation. Cette lecture s’avère féconde et permet non seulement d’approfondir la compréhension du texte du point de vue de la construction du sens, mais aussi de valider l’apport heuristique de la sémiotique générale pour l’analyse du discours.

  • Titre traduit

    Semiotics and Chinese popular poetry : semiolinguistic analysis of the ballad “The Peacock Flies To the Southeast”


  • Résumé

    This PhD dissertation attempts to apply methods from Contemporary French Semiotics (CFS), specifically from the so called "Paris School" (Greimas and collaborators) to traditional Chinese folk literature. It focuses on the deductive demonstration of how to apply semiotic models and operating concepts to a ballad dating back to the third century A.D.: The Peacock Flies To The Southeast. Given the specificities of the Chinese language and the versified form of the text, our study strives to highlight different aspects of what Hjelmslev calls expression in Chinese (written and oral, through poetic prosody) as well as the canonical poetic form (regular verses) and the metrical structure of the ballad, beyond a mere discourse analysis of the text. In this endeavor, we consistently follow the approaches developed and put into practice by Greimas and his collaborators from the CFS circle. In order to reach this goal, four dimensions of the semiotic issue at stake are successively addressed: narrative, semantic, sensitive or affect-driven (“passions”) and enunciative. This new reading method of content turns out to be full of epistemological promises: not only does it make possible to develop further the understanding of the text from the standpoint of the construction of meaning, but also it validates the heuristic contribution of general semiotics in the analysis of discourse, especially from a CFS prospect.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.