Les poèmes du Crépuscule urbain chez Baudelaire : l’ironie dans le lyrisme de la modernité

par Jihyun Kim

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Steve Murphy.

Soutenue le 30-01-2020

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Centre d'Etudes des Langues et Littératures Anciennes et Modernes / CELLAM (laboratoire) .

Le jury était composé de Solenn Dupas Pierrard, Henri Scepi.

Les rapporteurs étaient Jean-Nicolas Illouz, Judith Wulf.


  • Résumé

    Si Baudelaire a d’abord voulu être un écrivain moderne dans son aspiration romantique, après les années 1840 sa vision allait reposer de plus en plus sur une perception pessimiste et critique de la réalité historique et existentielle. C’est alors queparaît le premier des quatre poèmes qui font l’objet direct de la présente thèse : « Le Crépuscule du soir », en 1852, suivi en 1855 par le poème en prose du même titre ; puis par « La Fin de la journée » et par « Recueillement », en 1861 ; et finalement, par une nouvelle version du poème en prose, en 1862. Il nous a semblé que ces cinq textes, composés pendant plus de dix ans, et qui ont la même thématique — le sentiment que le sujet éprouve le soir dans la métropole moderne —, étaientsusceptibles, dans l’ensemble qu’ils forment, d’avoir une signification profonde pour l’évolution de la poétique de Baudelaire.En s’articulant autour de la tension immanente à leur thème, le « crépuscule urbain » : une tension entre un pôle intime, lyrique, du « soir » et un pôle réaliste, désenchanté, de la « ville », notre lecture de ces poèmes voudrait montrer comment Baudelaire, tout en s’inscrivant dans le champ littéraire du milieu du XIXe siècle, champ qui était alors soumis à maintes fluctuations, s’impose et impose un chemin neuf, aussi paradoxal qu’« héroïque », sans chercher à dissimuler son oscillation entre une modernité encore indéfinie et un idéal de lyrisme « pur ».

  • Titre traduit

    Baudelaire’s urban dusk poems : irony in the modernity of lyric poetry


  • Résumé

    After having tried to be modern through his romantic aspirations during the 1840s, Baudelaire’s vision depends more and more on a pessimistic and critical perception of historical and existential reality. It is then that the first of the four poems, which are thedirect object of the present thesis, appears: “Le Crépuscule du soir”, in 1852, followed by the prose poem of the same title in 1855, then “La Fin de la journée” and “Recueillement” in 1861; finally, by a new version of the prose poem in 1862. When readtogether successively, these five texts, composed in the course of more than ten years, and which share the same theme —the feeling that the subject feels at nightfall in the modern metropolis— seem to us very likely to reveal a profound meaning in the evolution of Baudelaire’s poetics.Revolving around the immanent tension in their theme, the “urban crepuscule” : a tension between an intimate, lyrical pole of the “evening”, and a realistic, disenchanted pole of the “city”, our reading of these poems tries to show how Baudelaire, defining his position in the fluctuating literary field of mid-nineteenth century France, has imposed a new path, as paradoxical as “heroic”, yet without seeking to hide his oscillation between “modernity”— even if still vague in definition— and an ideal of “pure”lyricism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2020 par Université Rennes 2 à Rennes

Les poèmes du Crépuscule urbain chez Baudelaire : l'ironie dans le lyrisme de la modernité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2020 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Les poèmes du Crépuscule urbain chez Baudelaire : l'ironie dans le lyrisme de la modernité
  • Détails : 1 vol. (440 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 423-440
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.