Des Indes à l'Europe : production, commerce et approvisionnement de l'Occident en bois de brésil, (XIIe-XVIe siècle)

par Anne Servais

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Thierry Lalot.

Soutenue le 25-01-2020

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l'art (Paris) , en partenariat avec Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris) (équipe de recherche) et de Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Bernardi.

Le jury était composé de Thierry Lalot, William Whitney.

Les rapporteurs étaient Étienne Anheim, Laurence Rivière Ciavaldini.


  • Résumé

    Le bois de brésil est un bois tinctorial rouge utilisé en Occident à la période médiévale et au XVIe siècle non seulement pour la teinture des étoffes, mais aussi en peinture, en particulier en enluminure, comme l’ont montré des analyses physico-chimiques récentes. Durant le Moyen Âge, ce matériau provient d’Asie, puis, à partir de la fin du XVe siècle, d’Amérique latine. Cette étude a pour objet de comprendre dans quelles conditions, au Moyen Âge et dans les premiers temps de l’ère moderne, le bois de brésil pouvait parvenir de ces régions lointaines jusqu’en Occident et être ainsi disponible sur le marché européen comme matériau colorant pour les artisans et les artistes. La première partie de ce travail s’interroge sur l’époque et les conditions dans lesquelles l’Occident médiéval est entré en contact avec le bois de brésil, puis sur ce que savaient ou non les Européens de ce matériau et de l’arbre qui le produisait. La seconde partie se déplace en Asie pour y identifier les régions productrices du bois tinctorial, retracer son cheminement jusqu’en Occident, d’abord par l’intermédiaire du Proche-Orient arabo-musulman durant la période médiévale, puis par la route du Cap à partir de la fin du XVe siècle. Enfin, la troisième et dernière étape de cette recherche se concentre sur l’Amérique pour déterminer où et comment, à partir de la fin du XVe et au cours du XVIe siècle, ce continent se met à produire du bois de brésil, cerner les modalités de cette production et analyser le type de régime commercial spécifique alors établi par les Couronnes ibériques pour l’exploitation du brésil américain.

  • Titre traduit

    From the Indies to Europe : brazilwood production, trade and supply to the Western world, XIIth-XVIth century


  • Résumé

    During the Middle Ages and the XVIth century, brazilwood was a red dyewood used in the Western world not only for textile dyeing, but also in painting, especially in manuscript illuminations, as recently shown by physic-chemical analyses. In mediaeval times this material xas imported from Asia, and from the end of the XVth onwards it came from Latin America. This research tries to investigate how in the Middle Ages and in the early modern era brazilwood travelled from such remote areas to Western Europe and could thus be available on the market to European craftsmen and artists. The first part of this study seeks to determine when and how the Medieval West came to know this new material, before analyzing what Europeans knew about this wood and about the tree that produced it. The second part, focusing on Asian brazilwood, identifies production areas in south and south-east Asia, before tracing down the commercial roads followed by this dyewood, first through the Middle East during the Middle Ages, and then from the New World : it defines when and where American brazilwood was produced ; it analyses the conditions of its production and finally considers the specific trade system established by the Spanish and Portuguese Crowns to exploit this natural resource.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.