Utilisation de l’estuaire de la Seine par l’économie régionale : Modélisation Entrées-Sorties étendue à l’environnement et prospectives pour 2050

par Jérémy Pantet

Thèse de doctorat en Economie

Sous la direction de Morgane Chevé et de Ronan Congar.

Soutenue le 25-09-2020

à Normandie , dans le cadre de École doctorale économie-gestion Normandie (Caen) , en partenariat avec Université du Havre (établissement de préparation) et de Equipe d’Economie Le Havre Normandie (Le Havre, Seine-Maritime) (laboratoire) .

Le président du jury était Olivier Beaumais.

Le jury était composé de Aude Pommeret.

Les rapporteurs étaient Mouez Fodha, Patrice Guillotreau.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous proposons une méthode de modélisation Entrées Sorties intégrant les ressources en eau à l’échelle d’un bassin fluvial, tirant profit de la correspondance géographique entre l’ancienne région Haute Normandie et le bassin de l’estuaire de la Seine. Nous étudions l’utilisation de l’eau sur la période 2008-2014 pour déterminer les tendances régionales.Une méthodologie d’exploitation du modèle ES reposant sur plusieurs outils analytiques (multiplicateurs, analyse de liaison, analyse structurelle), nous permet d’analyser finement les interconnexions économiques et environnementales entre les différentes activités le long de l’estuaire. Nous mettons ainsi en évidence le fait que près de la moitié de l’eau utilisée le long de l’estuaire de la Seine est destinée à répondre à des demandes extérieures. Nous identifions ensuite la structure des échanges d’eau virtuelle au sein de l’estuaire de la Seine, identifiant ainsi les consommateurs indirects d’eau et leurs impacts sur le fleuve. Une première partie détaille le contexte de l’estuaire d’un point de vue économique et environnemental afin d’en exposer les principaux enjeux. Une deuxième partie présente en détail la construction du modèle et des principaux outils mobilisés pour l’exploiter. La troisième partie est l’application de la méthodologie au contexte de l’estuaire de la Seine. Enfin dans une quatrième partie, nous proposons une prospective à l’horizon 2050 de l’économie et de l’utilisation de l’eau le long de l’estuaire de la Seine.

  • Titre traduit

    Water uses of the Seine river estuary : an Input Output Modelization extended to water ressources and prospective for 2050


  • Résumé

    This thesis proposes an Input Output (IO) modeling method extended to water resources at a river basin scale. We exploit the geographical correspondence between the french region Haute Normandie and the Seine estuary river basin. Our study focuses on water uses for the period 2008-2014 in order to determine regional trends. We applied an exploitation method of the IO model based on three analytical tools: multiplicators, linkage analysis and structural analysis. This allows us to finely analyze the structure of interindustry economic and virtual water flows in the Seine estuary. We show that almost half of the extracted water from the Seine, is in fact used in order to produce exportations, therefore to meet external demands. Furthermore, we identify indirect water consumers and their impact on the river. The first chapter details the economic and environmental context of the estuary and exposes the main issues. The second chapter presents the construction of our models and the main analytic tools. In the third chapter, we apply the methods presented in chapter two. The fourth chapter capitalize on our findings in order to propose an economic and water uses prospective of the Seine river estuary in 2050.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.