Rôle des pressions anthropiques et de l’environnement dans l’état des herbiers de posidonies de Méditerranée française

par Fabrice Houngnandan

Thèse de doctorat en Sciences de l'évolution et de la Biodiversité

Sous la direction de Julie Deter.

Le président du jury était Sandra Luque.

Le jury était composé de Julie Deter, Sandra Luque, Sylvie Gobert, Joachim Claudet, Patrick Frouin.

Les rapporteurs étaient Sylvie Gobert, Joachim Claudet.


  • Résumé

    Les activités humaines sont la principale cause des changements globaux avec des conséquences néfastes sur l’ensemble de la biodiversité, aussi bien terrestre que marine. Dans ce contexte, de nombreux pays dont la France souhaite endiguer ce phénomène à travers l’amélioration des réseaux de surveillance et de gestion des écosystèmes à l’aide de nouvelles méthodes et approches qui visent, notamment l’atteinte d’un bon état écologique de leurs masses d’eaux. C’est l’objectif principal que s’est fixé ce projet de thèse, en se concentrant sur un écosystème sentinelle de Méditerranée, les herbiers de Posidonia oceanica. P. oceanica est une plante sous-marine endémique de méditerranée, indicatrice de la qualité de son environnement. En croisant sa distribution spatiale avec des données biologiques et de pressions anthropiques, il est possible de proposer des nouveaux indicateurs faciles à calculer à l’échelle de tout le littoral français (1800 km).Nous avons par une approche multidisciplinaire, mêlant cartographie participative, analyse d’images anciennes et données écologiques actuelles, pu localiser d’anciens herbiers aujourd’hui disparus et quantifier l’importance du déclin (70 % en 66 années par exemple à Agde et Rochelongue). Nos résultats montrent aussi que les indices de composition et de configuration paysagère reflètent bien l’état de conservation d’un herbier de P. oceanica. En utilisant ces indices paysagers, nous avons mis en place une nouvelle approche pour définir des zones de conservation clés pour la gestion de P. oceanica sur la base de l’influence de variables environnementales et d’activités humaines. Enfin nous avons aussi montré qu’en dégradant les herbiers de P. oceanica, les activités humaines favorisent l’installation d’algues exotiques envahissantes, mais peuvent aussi constituer un frein à ces mêmes invasions en modifiant les conditions locales environnementales et en les rendant défavorables aux espèces invasives.Ces résultats laissent présager de multiples applications pour améliorer la gestion et la surveillance du milieu marin en Méditerranée française.

  • Titre traduit

    Role of Anthropic Pressures and the Environment in the state of Posidonia Herbaria in the French Mediterranean


  • Résumé

    Human activities are the main cause of global changes with adverse impacts on all biodiversity, both terrestrial and marine. In this context, many countries, including France, wish to stop this problem by improving networks for monitoring and managing ecosystems using new methods and approaches that aim, in particular, to achieve good ecological status of their water masses. This is the main objective of this thesis project, focusing on a Mediterranean sentinel ecosystem, the Posidonia oceanica seagrass. P. oceanica is an underwater plant endemic to the Mediterranean, and an indicator of the quality of its environment. By linking its spatial distribution with biological data and anthropogenic pressures, it is possible to develop new indicators that are easy to measure at the scale of the entire French coastline (1800 km).Through a multidisciplinary approach, combining participatory mapping, analysis of old images and current ecological data, we have been able to identify the location of former P. oceanica seagrass that have now disappeared and quantify the extent of the decline (70% in 66 years for example in Agde and Rochelongue). Our results also show that the indices of landscape composition and configuration reflect well the state of conservation of a P. oceanica seagrass. Using these landscape indices, we have developed a new approach to define key conservation areas for the management of P. oceanica based on the influence of environmental variables and human activities. Finally, we have also shown that by degrading the P. oceanica seagrass, human activities favour the installation of invasive exotic algae, but can also act as a barrier to invasions by modifying local environmental conditions and making them unfavourable to invasive species.These results suggest multiple applications to improve the management and monitoring of the marine environment in the French Mediterranean.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.