Évaluation du potentiel des fibres apériodiques à très large aire modale pour la réalisation de sources laser impulsionnelles

par Marie-Alicia Malleville

Thèse de doctorat en Electronique des Hautes Fréquences, Photonique et Systèmes

Sous la direction de Philippe Roy et de Raphaël Jamier.

Soutenue le 16-01-2020

à Limoges , dans le cadre de École doctorale Sciences et Ingénierie des Systèmes, Mathématiques, Informatique (Limoges) , en partenariat avec XLIM (laboratoire) .

Le président du jury était Christelle Aupetit-Berthelemot.

Le jury était composé de Philippe Roy, Raphaël Jamier, Thibaut Sylvestre, Ammar Hideur.

Les rapporteurs étaient Pascal Besnard, Mathieu Laroche.


  • Résumé

    Ces travaux de thèse s’inscrivent dans une collaboration long-terme entre le laboratoire Xlim et l’entreprise EOLITE Systems dans le but de développer de nouvelles fibres optiques à très grande aire modale typiquement capables de délivrer une puissance moyenne supérieure à 200 W et une puissance crête de l’ordre de 1 MW avec une émission monomode transverse à 1030 nm. Pour cela, des fibres optiques à microstructuration apériodique (FA-LPF) ont été développées en vue d’améliorer les performances des fibres commerciales, en repoussant en particulier le seuil des instabilités modales transverses. Une étude expérimentale sans précédents a été menée pour mettre en évidence l’influence de la structure de la fibre, de l’architecture de la source et du diamètre de champ modal sur le seuil d’apparition du phénomène. Par ailleurs, la fibre commerciale a été remplacée par une FA-LPF dans un prototype laser industriel, et a donné lieu à une validation de principe, tant du point de vue des performances pures que du vieillissement. La faisabilité d’une fibre micro-structurée courte et efficace (de 50 cm de long), a également été étudiée, en passant par une augmentation de la concentration en ions ytterbium dans le coeur de la FA-LPF ou encore par l’amélioration du ratio coeur/gaine. Finalement, un concept de fibre à coeur enterré a permis d’atteindre des dimensions de coeur supérieures à 110 μm tout en maintenant une émission monomode transverse.

  • Titre traduit

    Assessment of the potential of fully aperiodic large-pitch fibers for pulsed laser sources


  • Résumé

    These Ph.D work is conducted in the context of a long-term collaboration between Xlim laboratory and the company EOLITE Systems in order to develop new large mode area fibers typically capable of providing up to 200 W of average output power and a peak power of 1 MW while maintaining a transverse single-mode emission at 1030 nm. For that purpose, optical fibers with an aperiodic microstructuration (FA-LPF) were developed in order to improve the performances of commercial fibers, mainly by pushing further the transverse mode instabilities power threshold. An unprecedented experimental study has been conducted to investigate the influence of the fiber structure, the laser source architecture and the mode field diameter. Furthermore, by replacing the commercial fiber by a FA-LPF in an industrial laser prototype, as a proof-of-concept, the FA-LPF permits to obtain a laser source with at least similar properties as those of the laser sources of the company regarding the laser efficiency or the lifetime test. The feasibility of a microstructured fiber shorter and still efficient (50 cm-long), has also been studied, by increasing the ytterbium ions concentration in the FA-LPF core or by improving the core to clad ratio. Finally, a new concept of fiber with a depressed-index core led to core diameters higher than 110 μm while maintaining a transverse single-mode emission.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.